Réapprenons à nos enfants à aimer la France !

L’enseignement de l’histoire au collège et au lycée a fait l’objet de nombreuses et inquiétantes réformes ces dernières décennies. La révision des manuels scolaires depuis trois ans ainsi que la suppression de l’enseignement obligatoire de l’histoire en classe de Terminale S l’an prochain vient corroborer une tendance générale à la déconstruction minutieuse de notre Histoire de France.

La part belle est donnée à la découverte des autres civilisations. De plus, l’histoire réduite à des « flashs » sans date et souvent sortis de leur contexte ne permet plus d’appréhender l’histoire dans une vision chronologique cohérente. Enfin, plusieurs personnages illustres de notre histoire disparaissent ou sont relégués en fin de programme (Clovis, François 1er, Henri IV, Louis XIV et Napoléon notamment).

Cette réforme n’est que l’aboutissement d’une lecture toujours plus culpabilisante de l’Histoire de France. Au regard des ouvrages scolaires, les français sont d’horribles esclavagistes au 18èmesiècle, d’infâmes colonialistes au 19ème s. et de méchants collabos au 20ème s. Le mieux est donc de ne plus en parler et de faire la part belle aux autres cultures plus respectables. L’aboutissement d’une éducation interculturelle.

Or, un peuple qui oublie son passé est un peuple sans avenir.

Les français doivent connaître leur histoire et en être fiers.  On doit inculquer aux élèves un modèle unique dans un esprit non pas culpabilisant mais de fierté. Parce que pour connaître et respecter les autres, il faut d’abord se connaître et se respecter soi-même.

Et puis, parce que notre culture est la base de notre vivre ensemble. L’histoire de notre pays a réussi à faciliter l’assimilation des populations immigrées depuis plus de deux siècles avec succès. Aujourd’hui, les soi-disantes élites bien pensantes veulent tout détruire. Un travail insidieux mais de plus en plus dévastateur. Le gouvernement de N. Sarkozy entérine chaque année cette tendance pernicieuse avec en plus, l’introduction de la théorie du genre dans les ouvrages de 1ère SVT cette année.

Alors, quand on entend que l’UMP, via la Droite Populaire, va proposer d’ici un mois, dans ses « 12 propositions pour 2012 » pour faire réélire N. Sarkozy, de « renforcer l’enseignement de l’Histoire de France, ses dates clés et ses grands Hommes » … seules les grandes heures de notre histoire peuvent nous rappeler qu’on peut être fier d’être français !

Sur le même sujet

26 mars 2012   Le devoir de mémoire

20 novembre 2011  11 Novembre 2011 – La France rend hommage à ses soldats