Une société privée de sécurité ferme les parcs d'Oullins : une initiative sinon suffisante en tout cas coûteuse

MCPar Muriel COATIVY, responsable FN de la XIIème circonscription du Rhône

Fermer un parc ou tout lieu accueillant du public n’est plus chose facile de nos jours. Les agents municipaux se trouvent trop souvent confrontés à de graves atteintes aux règles élémentaires de savoir vivre en société. Les agents communaux se sentant dépassés par ce qu’on se doit d’appeler communément des « petits désagréments », les parcs seront désormais fermés par une société privée. Coût de l’opération pour les Oullinois : 11.974 € du 1er juillet au 31 décembre, reconductible. Résultat positif : plus de bruit de rodéos nocturnes dans les parcs. Enfin, pour l’instant car en ne traitant que les effets du problème sans en éradiquer la cause, on ne fait que le reporter. 

Les incivilités ont un coût et cette facture vient se rajouter aux 9.000 € engagés chaque été pour rémunérer les vigiles assurant la sécurité à la piscine d’Oullins.  Déjà l’an passé la directrice de la piscine d’Oullins philosophait  « Le recours à du personnel spécialisé dans la sécurité commence à s’installer dans le paysage d’été au bord des bassins. Une exception en passe de devenir une regrettable habitude. C’est une évolution. C’est le temps qui nous guide ».

Continuons à être guidés par la fatalité et continuons à prendre les Oullinois pour des vaches à lait  !  Et surtout continuons cette politique de l’excuse face à ces jeunes qui déploient une énergie folle à contrevenir aux règlements et pourrir le travail des agents municipaux et  la vie des riverains.

Ah d’ailleurs, la société privée pourrait aussi assurer la fermeture de la piscine. Cela permettrait ainsi d’éviter les intrusions nocturnes comme celle du 21 juillet dernier et l’agression des policiers (dimanche 21 juillet / coup de poing sur un policier : une dent cassée et 7 jours d’ITT). Souhaitons qu’à 2.000 € par mois,  la société civile soit couverte par une bonne assurance !

Le double discours de François-Noël BUFFET

Le 18 juillet 2013, le sénateur-maire d’Oullins, François-Noël Buffet, participait au dîner de rupture du jeûne du ramadan, à la grande mosquée de Lyon, au côté de Manuel Valls et sur invitation du recteur Kamel Kabtane.

progresramadanlyonLe Progrès – édition du 19 juillet 2013

Le lundi suivant, Monsieur Buffet répondait à une nouvelle invitation de l’Association d’orientation islamique et partageait à nouveau un repas de rupture du jeûne à la salle de prières d’Oullins en compagnie de Louis Proton, adjoint à la sécurité et Georges Tranchard, adjoint aux cultes.

progresramadanoullins

Le Progrès – édition du 25 juillet 2013

Quelle est la place d’un élu de la République au sein de ces fêtes religieuses ? Quels que soient les arguments avancés, ne nous y trompons pas. Il ne s’agit pour les élus que d’un savant dosage électoraliste, Lire la suite

La Gravière : y-a t'il encore un pilote dans l'avion ?

graviere1COMMUNIQUE DE PRESSE DE MURIEL COATIVY

CANDIDATE STE FOY BLEU MARINE A LA MAIRIE DE STE FOY LES LYON

MUNICIPALES 2014

Ce jeudi 25 juillet 2013, un nième acte de vandalisme a eu lieu allée de la Gravière à Sainte Foy-lès-Lyon. Cet incident fait suite aux nombreuses détériorations des parkings et des voitures stationnées ces derniers mois. Les habitants sont excédés. Certains conservent bien rangés des dossiers de plusieurs années d’archives (photos, lettres recommandées, témoignages) mais rien ne change, tout s’empire.


La presse ne relaie même plus ces incivilités qui font toutefois l’objet de plaintes. Le 17 sature en se plaignant de n’avoir que trois voitures pour couvrir tout le secteur allant de Pierre-bénite à Sainte-Foy. Quant à Mme Boher Bazaille, élue chargée de la sécurité, si elle avoue l’augmentation des cambriolages et l’existence d’incivilités dans une note interne à la copropriété, elle ne propose comme seule solution : « Ne pas hésitez à appeler le 17, même anonymement » ! Et à chacun de rassurer les habitants du quartier en leur rappelant inexorablement que
Sainte Foy lès Lyon est la commune qui possède le plus bas taux de délinquance de l’agglomération.

Allez l’expliquer aux habitants de la Gravière qui, très attachés à leur habitation, voient leur quartier perdre au fil des décennies tout intérêt aux yeux des élus, des équipes de police, des commerçants et des agents immobiliers.

Sainte Foy Bleu Marine s’emploiera à redonner à ce quartier de la Gravière ses lettres de noblesse et à rendre ainsi à ses habitants sécurité, tranquillité mais aussi valeur commerciale à leur bien immobilier. Pour cela, Muriel COATIVY s’engage à déployer les moyens nécessaires au niveau de la police municipale (action véritable et non simple promenade de complaisance, rondes de nuit, caméras de vidéosurveillance et éclairage public adéquat), au niveau des commerces (politique volontaire de réimplantation de commerces locaux sur le secteur avec facilité de stationnement malgré l’incohérence du schéma actuel) et préférence d’attribution des logements sociaux aux fidésiens.

Avec, sans oublier,  petite leçon de M. Peillon en guise d’apprentissage de morale laïque : «la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres». A Afficher partout, même au sein de l’école de la Gravière.

Front national : Muriel Coativy en bleu marine de chauffe

progres23.07.13Le progrès – édition du 23 juillet 2013

Un rectificatif a été demandé ce jour par Muriel COATIVY auprès de la rédaction du Progrès.

Il n’est pas prévu en effet de faire du poste sécurité « le plus cher » de la commune, cela serait une aberration budgétairement parlant. Mais, dans la mesure où nous attacherons une attention toute particulière à ne pas augmenter les postes de dépenses de la commune et même plutôt à diminuer certaines jugées inutiles, il y a un poste sur lequel il y aura surement une augmentation des charges, c’est celui de la sécurité. En effet assurer la sécurité des fidésiens nécessitera nécessairement dans les prochaines années des charges salariales supplémentaires ainsi que des investissements en équipement sans omettre un redéploiement des tâches affectées aux agents municipaux déjà en place.

La piscine de Sainte Foy lès Lyon havre de paix ?

piscinePar Christine, Ste Foy-lès-Lyon
Le lundi 17 juin à 16h30,  je suis allée à la piscine de Ste-Foy avec ma fille de 7 ans. Pendant 1 heure, les nageurs n’ont pu profiter du bassin intérieur à cause de 4-5 « jeunes » : ils sautaient sans cesse dans le grand bain sans se soucier des nageurs ; ils narguaient le maître-nageur qui leur rappelait que c’était interdit et n’ont arrêté que quelques temps après que le maître-nageur ait prévenu la police municipale. Lorsque celle-ci est arrivée, nous avons pu nager.
Cela fait des années que cela arrive l’été, les jeunes débarquent de Lyon en bus et réservent la piscine à leur usage personnel. Mes filles et leurs amies ne vont plus à la piscine de Ste-Foy de peur de se faire embêter.
Pourquoi payer des impôts pour un service public qui ne peut être utilisé « en toute jouissance paisible » par les Fidésiens ? Qu’est-il prévu pour la piscine en cours de construction ? Il faut instituer un tarif fidésien, créer un tarif non-fidésien élevé, exclure aussitôt les « bandes » connues du personnel de la piscine, appeler sans tarder la Police pour les autres. C’est une honte de laisser perdurer ces non-civilités et de payer des impôts pour offrir des loisirs aux responsables de ces nuisances.

Soutien des fidésiens à Nicolas Bernard-Busse

Nous étions six à nous relayer ce samedi 6 juillet 2013 au matin sur le marché des Provinces à Sainte-Foy lès Lyon pour recueillir auprès des fidésiens des mots de soutien pour Nicolas Bernard-Busse, victime d’une justice deux poids deux mesures. L’occasion notamment de lui souhaiter un bon anniversaire malgré son incarcération.
L’accueil fut chaleureux et les témoignages nombreux et solidaires. En deux heures, nous avons récolté pas moins de 91 mots de soutien. Une belle preuve de soutien d’autant que, pour l’anecdote, notre panneau « Soutien à Nicolas » portait à confusion car beaucoup croyaient qu’il s’agissait d’un appel à soutien pour Nicolas Sarkozy et de contribution pour l’UMP !

Le livret illustré de photos de Lyon et de Sainte-Foy et comportant 23 pages est déjà dans la boîte aux lettres en partance pour Fleury-Mérogis.

Marché