Mon nouveau livre de chevet

lafranceperipheriquelafranceperipherique_0001Arrêtons de nous voiler la face !!!

La MCB perd une grande dame !

Merci Nadia pour ces longues heures de partage. Tu fais partie de ces personnes qui, dans une vie, au grès des rencontres, interpellent, construisent, rayonnent. C’est une chance, pour moi, d’avoir croiser ton chemin. Bon vent à toi.

nadiaLe Progrès – Edition du 27 novembre2014

Les incohérences des orientations de mandat de la municipalité de Sainte-Foy-lès-Lyon

magicienMadame le Maire a dévoilé, lors du dernier conseil municipal du 20 novembre dernier, ses orientations de mandat. Parmi celles-ci, « maintenir le cadre de vie et préserver l’identité et l’environnement naturel de la commune ». A ce titre, elle prend l’engagement de valoriser le développement de la ceinture verte qu’elle compte boucler.
Dans le même temps, le conseil vote a l’unanimité (sauf Sainte Foy Bleu Marine) la hausse du seuil de mixité sociale à 30 % pour accélérer la construction de logements sociaux et mieux répondre aux diktats d’urbanisation à outrance de la Métropole. En suivant leur exigence, il nous faudrait construire plus de 400 logements neufs par an.  A la question de M. Isaac-Sybille « Pouvez-vous prendre ce soir l’engagement de ne pas construire plus de 100 nouveaux logements par an ? » silence gêné de la part de M. Gillet, adjoint à l’urbanisme. Où construire tous ces logements neufs sur une commune où le foncier se fait rare ? Si ce n’est ni sur la ceinture verte, ni dans les parcs, alors où ? La dernière tendance en date semble être les écoles – Beaunant hier, Chantegrillet aujourd’hui, … la protection et la valorisation des familles ne semble pas être la priorité des orientations de mandat. A cette densification de logements, il faudra adapter les infrastructures routières qui sont rarement en mode paysager ! Et anticiper les équipements publics  qui seront vite saturés par l’afflux d’une population plus nombreuse. Devra t-on reconstruire nos écoles détruites ?

Dans le même temps, la municipalité annonce son intention de hisser Sainte-Foy au Top 5 des communes en terme de développement économique. Vaste programme. Mais pour faire venir des entreprises, des commerces, des artisans, leur propose t-on une place virtuelle sur http://www.saintefoyleslyon.fr/ avec du e-commerce ? Pour rattraper notre retard, il faut du foncier, beaucoup de foncier …on le trouve où ?

Le tour de magie est là : construire 100 à 200 logements neufs par an, fournir les infrastructures concomitantes à cette urbanisation, réserver un large foncier à l’activité économique et préserver l’environnement naturel de la commune en bouclant la ceinture verteHIGITUS FIGITUS MIGITUS WOUM PRESTIDIGITORIOUM !

 

Coup de gueule d'un jeune lycéen

hymneeurPhoto prise dans un cahier de chant d’une classe de CE1

« Au lieu d’apprendre aux primaires la Marseillaise, chant sous lequel des millions de Français sont morts pour notre pays, on préfère leur faire apprendre dès le CE1 l’hymne Européen pour leur faire comprendre que les frontières c’est mal et c’est la haine de l’autre.
Les technocrates de Bruxelles préfèrent apprendre aux enfants l’amour pour l’Europe plutôt que l’amour pour leur patrie.
L’Union Européenne montre qu’elle n’est qu’une instance supranationale enseignant la pensée unique.
Il serait temps de sortir de cet enfer et de réinstaurer à l’école des cours de patriotisme ! »

Quel urbanisme sur notre commune demain ?

stefoyurbanismeLe conseil municipal du 20 novembre 2014 a voté la hausse du seuil de mixité sociale en le faisant passer de 25 à 30 % afin de rattraper le retard du taux de logements sociaux sur la commune qui est actuellement de 12,27 % et qui devrait, selon la loi, être de 25 % en 2025. A défaut, il conviendra de continuer à payer le prélèvement SRU (+ 200.000 € en 2013).

Ce qui transparaît dans ce rapport, c’est qu’au-delà de modifier légèrement le seuil de mixité sociale et de renforcer le type de logement aidé, la volonté est, et c’est une nouveauté sur notre commune, de se soumettre aux exigences de la « Loi Duflot 1 » (pour ne pas citer les diktats de la future Métropole) et de se soustraire ainsi aux sanctions financières que nous avons provisionnées et payées jusqu’à ce jour.

A partir de là, pour moi, la municipalité peut s’accorder deux orientations possibles :

  1. La Municipalité fait le choix de se conformer aux exigences de la Loi Duflot 1 et aux pressions d’urbanisation à outrance de la Métropole et décide donc de construire d’ici à 2025 le maximum de logements sociaux manquants.

Pour compenser les logements manquants, 1215 logements sociaux à 2025, si on respecte les seuils de mixité sociale de 30 %, il faudrait construire 4050 logements. Pour rappel, en 40 ans, de 68 à 2008, on a doublé notre parc immobilier passant de 4.800 logements à 9.600. En moins de 20 ans, il faudrait le faire passer de 9.600 à 14.000 … une augmentation exponentielle sur un secteur déjà un des plus denses du Grand Lyon avec une raréfaction du foncier. Où va t’on construire ces 4050 logements ? Chantegrillet, Plan du Loup, Beaunant ??? La municipalité va t’elle se défaire d’une grande partie de son patrimoine immobilier ? Quid de l’école Chantegrillet notamment ? Quelles infrastructures routières ? Les fidésiens seront-ils consultés ?

Certes, cette perspective d’urbanisation peut être alléchante pour la commune. Elle qui ne vit principalement que grâce aux recettes fiscales liées aux taxes d’habitation et taxes foncières. Donc le calcul est simple, plus il y a d’habitants, plus il y a de recettes. Mais si on cède notre patrimoine immobilier notamment à travers nos écoles (Beaunant hier, Chantegrillet demain) quand il faudra recréer des classes pour les nouveaux arrivants, on fera comment ? Le foncier peut se mettre à la disposition de toujours plus d’habitations mais les infrastructures de services doivent suivre et être pensées bien en amont.

Sur ce domaine, la municipalité se prépare à un bras de fer continue avec les riverains Lire la suite

Ste-Foy-lès-Lyon opte pour plus de logements sociaux.

Le conseil municipal du 20 novembre 2014 a voté la hausse du seuil de mixité sociale en le faisant passer de 25 à 30 % afin de rattraper le retard du taux de logements sociaux sur la commune qui est actuellement de 12,27 % et qui devrait, selon la loi, être de 25 % en 2025. A défaut, il conviendra de continuer à payer l’amende fiscale, le prélèvement SRU (+ 200.000 € en 2013).

Si, sur le papier, les motivations sont louables et que Sainte Foy Bleu Marine défend le principe des logements sociaux, en pratique on peut émettre plusieurs réserves :

  1. Ces logements, souvent à la disposition d’organismes publics ou sous contrôle d’élus, sont matière à un important clientélisme. C’est pourquoi Sainte Foy Bleu Marine réaffirme son souhait de réserver prioritairement l’affectation de ces logements aux fidésiens répondant aux exigences d’éligibilité (les jeunes voulant rester sur la commune, les familles monoparentales devant se reloger permettant aux enfants de rester sur leur établissement scolaire, les personnes âgées voulant rester sur la commune ou se rapprocher de leur famille).
  2. La population concernée, aux revenus modestes par définition, bénéficie souvent d’abattements de taxe d’habitation, voir d’une exonération mais aussi de tarifs sociaux avantageux (cantines …) voire d’allocation de la part du CCAS. Elle est donc potentiellement plus source de dépenses que de revenus pour la commune. Parallèlement, la valeur locative moyenne sur la commune peut baisser du fait de l’augmentation massive de constructions avec une moindre valeur locative. Consacrer d’avantage de foncier, de financement (livret A, autres dispositifs fiscaux …) et de moyens de réalisation au logement social neuf renchérit les coûts correspondants pour le secteur «libre». Cette concurrence déloyale entre les deux secteurs locatifs renforce alors l’attrait des ménages (éligibles ou non) pour le logement social. C’est le début de la quête infernale au logement accessible.

Comme le résume si bien Canol, « par ses effets pervers, le mythe du logement dit  « social » n’est ni social ni économique mais politique »

Sainte Foy Bleu Marine a donc soumis le vote de ce rapport à l’exigence de réserver les 30 % affectés aux logements sociaux prioritairement aux fidésiens. Une demande jugée sans doute politiquement incorrecte générant un large dédain puisque la majorité n’a même pas jugé utile de répondre à notre requête*. Peut-être pense t-elle qu’elle n’intéresse pas suffisamment les contribuables fidésiens ?

* une habitude hélas courante depuis la mise en place de l’actuelle municipalité, nos questions au Conseil restant pour la plupart lettre morte avec un très poli « nous vous remercions de votre intervention » et un sous-entendu « nous ignorerons votre question ». Un courtois mépris très fidésien … des fidésiens !

[formidable id=6]

Le XVème congrès du Front national c'est samedi et c'est à Lyon

CongresVenez participez au XVème Congrès du Front national à la Cité Internationale,

Soit dès le samedi ==> Programme  PAF : 10 € pour le WE

Soit le dimanche pour le grand discours de Marine Le Pen à 15h  PAF : 5 €

Soyez les bienvenus.

Quand, en période de crise, Sainte-Foy ne connaît pas les petites économies.

Lors du dernier conseil municipal du 20 novembre dernier, parmi les délégations de pouvoirs, nous apprenions l’engagement de 25.153 € de dépenses pour la fourniture et la pose d’éléments de cuisine pour les bâtiments de l’O.F.T.A. et la Maison Communale des Bruyères. Alors que la municipalité ne cesse de répéter que les charges structurelles ne cessent d’augmenter et que les dotations de l’Etat ne cessent de diminuer, la réfection des cuisines était-elle une priorité ? Et si oui, ne pouvait-on prévoir une rénovation plus raisonnable ? La qualité ne rime pas nécessairement avec luxe. Parce qu’une cuisine à 12.500 € c’est une très, très très belle cuisine.

Espérons qu’à ce prix là, on aura choisi des produits d’origine française.
Sainte Foy Bleu Marine dénonce ces montants trop importants qui, à son avis, ne reflètent pas un souci d’économies de la municipalité en période de crise.

Lorsque les élus bafouent le cérémonial et les règles de préséance pour des intérêts personnels

MonumentauxmortsCe mardi 11 novembre 2014, une décoration militaire française était remise à un notoire habitant de Sainte-Foy-lès-Lyon avec plus de cinquante ans de retard : la médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre en Afrique du Nord. Une telle décoration ne peut être remise que par une autorité militaire. En aucun cas, elle ne peut être remise par un élu, en vertu de l’article R148 du code de la Légion d’honneur et peut faire l’objet d’une information le cas échéant au préfet du département. Mais, ce 11 novembre à Sainte-Foy-lès-Lyon, la 1ère adjointe qui remplaçait Madame le Maire excusée en a décidé autrement. Elle a demandé au Président des Anciens Combattants de le remplacer au pied levé et a remis elle-même la médaille militaire devant notamment les yeux ébahis d’un général en tenue présent dans l’assistance.

La Médaille Militaire n’est pas une quelconque fantaisie que l’on accroche pour le seul plaisir de garnir la boutonnière du veston. Nos élus sont tellement avides de faire la Une des journaux qu’ils en oublient l’essentiel. Si l’on veut conserver à cette décoration tout le prestige qu’elle mérite, le cérémonial de la remise des décorations militaires doit être respecté. Et nul élu n’est sensé ignorer la loi.

Notre 1ère adjointe devrait relire Amélie NOTHOMB  « le cérémonial a toujours servi à se mettre du plomb dans la cervelle. Sans la grandiloquence des rites, on n’aurait de force pour rien ».

Sainte Foy Bleu Marine en appelle à la responsabilité des élus ; stop à l’avidité du pouvoir. Oui à la défense de nos nobles traditions nationales dans l’amour et le respect de notre Patrie. Nous serons vigilants pour que cette entorse grave au cérémonial, qui n’est pas la première, soit effectivement la dernière.

Réapprenons à nos enfants à aimer la France

Magnard, l’inventeur du cahier de vacances, proposait cet été pour les 4-5 ans 44 pages d’activités dans le domaine des mathématiques, du dessin et de l’écriture, du langage oral et écrit sans oublier la découverte du monde. Objectif ; sensibiliser votre enfant aux autres milieux par l’observation des paysages, des constructions et des coutumes.

Après 8 pages de découverte des pictogrammes indiens, 8 pages des hiéroglyphes, autant des idéogrammes chinois,10 pages font découvrir l’arabe de Leila et Medhi. On a même page 39 la recette des tinouchkis de l’Aïd.

Il faut attendre la page 40 pour découvrir sur toujours 8 pages la France, ses paysages et son alphabet. Mais pas de recettes. Notre gastronomie française n’est sans doute pas à la hauteur.

Sur le même sujet : réapprenons à nos enfants à aimer la France

nathannathan_0001nathan_0002nathan_0003nathan_0004nathan_0005 Lire la suite