Les incohérences des orientations de mandat de la municipalité de Sainte-Foy-lès-Lyon

magicienMadame le Maire a dévoilé, lors du dernier conseil municipal du 20 novembre dernier, ses orientations de mandat. Parmi celles-ci, « maintenir le cadre de vie et préserver l’identité et l’environnement naturel de la commune ». A ce titre, elle prend l’engagement de valoriser le développement de la ceinture verte qu’elle compte boucler.
Dans le même temps, le conseil vote a l’unanimité (sauf Sainte Foy Bleu Marine) la hausse du seuil de mixité sociale à 30 % pour accélérer la construction de logements sociaux et mieux répondre aux diktats d’urbanisation à outrance de la Métropole. En suivant leur exigence, il nous faudrait construire plus de 400 logements neufs par an.  A la question de M. Isaac-Sybille « Pouvez-vous prendre ce soir l’engagement de ne pas construire plus de 100 nouveaux logements par an ? » silence gêné de la part de M. Gillet, adjoint à l’urbanisme. Où construire tous ces logements neufs sur une commune où le foncier se fait rare ? Si ce n’est ni sur la ceinture verte, ni dans les parcs, alors où ? La dernière tendance en date semble être les écoles – Beaunant hier, Chantegrillet aujourd’hui, … la protection et la valorisation des familles ne semble pas être la priorité des orientations de mandat. A cette densification de logements, il faudra adapter les infrastructures routières qui sont rarement en mode paysager ! Et anticiper les équipements publics  qui seront vite saturés par l’afflux d’une population plus nombreuse. Devra t-on reconstruire nos écoles détruites ?

Dans le même temps, la municipalité annonce son intention de hisser Sainte-Foy au Top 5 des communes en terme de développement économique. Vaste programme. Mais pour faire venir des entreprises, des commerces, des artisans, leur propose t-on une place virtuelle sur http://www.saintefoyleslyon.fr/ avec du e-commerce ? Pour rattraper notre retard, il faut du foncier, beaucoup de foncier …on le trouve où ?

Le tour de magie est là : construire 100 à 200 logements neufs par an, fournir les infrastructures concomitantes à cette urbanisation, réserver un large foncier à l’activité économique et préserver l’environnement naturel de la commune en bouclant la ceinture verteHIGITUS FIGITUS MIGITUS WOUM PRESTIDIGITORIOUM !