Apprendre à sanctionner les délinquants …

delinquantLe journal du Comité de quartier Provinces-Chavril « Quartier Libre »  N°22 de novembre 2014 consacre sa première page au drame qui a coûté la vie à une jeune fidésienne suite à un accident de scooter survenu au printemps dernier.

Le journal titre « apprendre à mieux vivre ensemble… » en se posant la question de la sécurité routière sur le quartier. Si cette question mérite sans doute d’être posée, elle ne doit pas l’être concomitamment au drame qui a coûté la vie à cette jeune fille. Car, en l’espèce, il ne s’agit pas d’une simple imprudence routière … il ne s’agit même pas « d’inconscience meurtrière » comme le cite lui-même le journal mais de conscience meurtrière.

Faire du rodéo à 20 ans en pleine ville et en plein jour avec une Porshe Cayenne louée à l’occasion d’un mariage (avec quel argent ?) ne peut que, dans un cerveau normalement constitué, sous entendre une issue funeste.

Après, faucher la vie d’une innocente et continuer à parader dans le quartier 9 mois plus tard au vu et su de la famille effondrée … personnellement je ne pense pas que cela amène le débat de la sécurité routière mais plutôt celui de la délinquance. Comment se fait-il que cet homme soit libre ? et si oui, comment se fait-il qu’il n’ait pas l’interdiction de circuler sur le lieu du drame ? Par simple décence pour la famille.

Non, pour Marie-Luyen, il n’est plus question d’apprendre à mieux vivre ensemble. Aujourd’hui, pour vivre dans une société apaisée, il faudrait vraiment réapprendre à sanctionner nos délinquants en conséquence et en disant cela, je veux bien avoir ma photo sur le mur des Cons !

Sainte Foy Bleu Marine présente à la commémoration du 5 décembre 2014

FullSizeRenderLe 5 décembre est depuis 2003 LA journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. Les représentants de la liste Sainte Foy Bleu Marine étaient venus nombreux ce vendredi 5 décembre 2014 au Monument aux Morts rendre hommage à nos morts pour la France.

Cette date, quoique ne correspondant à aucun fait historique, a été fixée par Jacques Chirac à l’occasion de l’inauguration quai Branly à Paris le 5 décembre 2002 du mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

Toutefois, cette date n’a jamais été reconnue par la principale association de vétérans, la FNACA, qui a toujours voulu commémorer la guerre d’Algérie le 19 mars, le 19 mars 1962 marquant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu au lendemain des accords d’Evian. Ainsi, une proposition de loi le 22 janvier 2002 a été adoptée le 8 novembre 2012 par le Sénat reconnaissant le 19 mars comme journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Cette journée commémorative du 19 mars ne se substitue pas à celle du 5 décembre et les municipalités restent libres de commémorer l’une ou l’autre date ou les deux. 5decIl convient cependant de rappeler qu’une grande partie des « anciens d’Algérie » ne se voient pas chanter la Marseillaise le 19 mars. On ne célèbre pas en effet un jour de défaite et cette date marque, rappelons-le, l’amorce d’un drame qui a duré encore deux années supplémentaires pour les rapatriés contraints au déracinement ainsi que le début d’une tragédie pour les harkis dont 100.000 ont été massacrés au mépris des accords d’Evian.

Sainte Foy Bleu Marine félicite donc la municipalité de choisir cette date du 5 décembre pour rendre hommage aux anciens combattants de notre commune et aux « morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.

Petites incivilités de la vie quotidienne

racismeCe 6 décembre, un accident hélas banal vers Gerland. Une jeune femme se fait percuter l’arrière de son véhicule en ralentissant à la vue d’un bouchon. Le choc est suffisamment violent pour ouvrir un ITT de 7 jours pour la jeune femme. Au moment de dresser le constat, l’homme, la cinquantaine  (très facilement identifiable sur le T.A.J.* car très défavorablement connu des services de police comme on aime à le dire) sort de son véhicule et là d’entrée se met à insulter la jeune fille et à la menacer:

Extrait du PV n° 2014/056594 du 08/12/2014 Commissariat subdivisionnaire de Lyon

« SALE PUTE JE SUIS MAGHREBIN J’ENCULE LES FRANCAIS ET LA FRANCE. JE VAIS T’ENCULER, JE VAIS TE CASSER LE CUL, JE TE BAISE, SALE FRANCAISE, LES FRANCAIS JE LES ENCULE UN PAR UN. T’AS QU’A APPELER LES FLICS JE LES ENCULE AUSSI, JE SUIS ALGERIEN MOI, J’ENCULE TOUS LES FRANCAIS, TU VAS FAIRE QUOI SALE PUTE DE FRANCAISE ? MOI JE ME CASSE »

L’individu a alors baissé son pantalon, a montré son sexe en le tenant dans ses mains, s’est mis à pisser dans notre direction, en redisant encore des insultes envers « les blancs » « JE PISSE SUR LA FRANCE SALES FRANCAIS ».  Il est remonté dans sa voiture et a quitté les lieux ».

Les infractions relevées : délit de fuite, injure publique envers un particulier en raison de sa race, de sa religion ou de son origine, exhibition sexuelle. Que va faire la MRAP ? SOS Racisme ? Ce fait divers va t-il finir classé dans les petites incivilités de la vie quotidienne ?

Sur le même sujet    le racisme anti-blanc n’existe pas – Sihem Souid chargée de mission au service de l’accès au droit et de l’aide aux victimes

* T.A.J. Fichier Informatique Traitement des Antécédents Judiciaires

Source : http://www.fn69.fr/

Profitons de ces fêtes de Noël pour faire vivre nos commerces de proximité

MCQuelle belle occasion de profiter des fêtes de Noël pour redécouvrir la richesse de nos commerces de proximité répartis sur Sainte-Foy-lès-Lyon à travers tous ses quartiers. Beaunant, Rue Commandant Charcot, La Gravière, Les Provinces/Chavril, Le secteur Général de Gaulle, le Centre. Nos commerces de proximité nous apportent plus qu’un service ; ils sont garants de l’identité et de l’âme de notre commune. Ils nous préservent de devenir une simple cité dortoir aux services de la Métropole.

Tombez sous le charme des nombreuses vitrines magnifiquement décorées et de l’accueil chaleureux et personnalisé qui vous sera réservé. Soyez conscient de la fragilité d’une telle richesse. Il n’en appartient qu’à vous de le faire vivre. Bien-sûr cela relève d’un juste équilibre entre le respect des tarifs par les commerçants et l’effort que doit consentir les habitants d’accepter le prix de ce service de proximité.

La municipalité doit également tenir ses engagements en facilitant les possibilités de stationnement, en illuminant les rues de tous les quartiers, en embellissant les lieux publics des symboles de notre fête, chrétienne pour les uns, païenne pour les autres et en assurant la sécurité pour tous afin de vivre ses fêtes en toute sérénité. Saluons enfin les initiatives locales, notamment associatives ou de quartier comme la garderie organisée par le CIL du Centre. Soyons tous de la fête, notre belle fête de Noël, fête de l’Amour et du Partage.

Nous profitons de cette tribune pour vous rappeler que nous serions ravis de vous rencontrer. Nous tenons des permanences à la salle Laurent Paul un samedi matin par mois de 10h à 12h (dates sur notre site). De même, retrouvez toute l’actualité de Ste Foy Bleu Marine, ses interventions en conseil municipal, ses prises de position sur l’actualité de la commune, ses coups de cœur ou coups de gueule sur notre site http://www.stefoybleumarine.fr/.

Sainte Foy Bleu Marine vous souhaite un Joyeux Noël !

Muriel COATIVY

04 72 77 50 00

stefoybleumarine@orange.fr

www.stefoybleumarine.fr/

Laïcité empoisonnée….

georgesLDe Georges LABOUCHE, ancien conseiller municipal Sainte-Foy-lès-Lyon

Que d’injustices, de malentendus et de persécutions sont commises en son nom, à l’égard de la première religion de France ! Pour ne citer que l’actualité récente, interdisant les crèches traditionnelles en Vendée comme à Bézier. C’est pourtant bien, à l’origine même, de notre civilisation judéo-chrétienne, qu’une « saine laïcité » s’instaura entre le pouvoir spirituel et temporel, selon la phrase évangélique « rendez à Dieu, ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César ».

La chrétienté se développa ainsi, au cours de notre histoire, en harmonie avec ces deux entités, s’appuyant l’une sur l’autre. Vint, alors, le siècle des lumières et la révolution qui chassèrent Dieu de la société jusqu’à nos jours. On s’en prend désormais à notre culture, nos coutumes, ainsi qu’à nos édifices religieux régulièrement profanés dans le plus grand silence médiatique et en toute impunité. Aidé par les pouvoirs publics, le Coran diffuse, à grands pas, ses préceptes dans tous les domaines de la vie en société, pour ne citer, que la restauration « halal », dans nos cantines et, même nos avions. Non l’âme de la France n’est pas à vendre sur l’autel d’une laïcité empoisonnée.

Touche pas à ma crèche

crecheLe tribunal administratif de Nantes a interdit la crèche de Noël au Conseil Général de la Vendée, jugeant que la crèche de la Nativité était un « emblème religieux »  «incompatible avec la neutralité du service public».

C’est Philippe de Villiers, président du Conseil Général de Vendée pendant 22 ans, qui avait instauré cette coutume. Contacté par Le Figaro, il se dit «outré, scandalisé» par cette décision qu’il qualifie de «totalitaire».

«La France est une terre chrétienne, cette décision relève d’un laïcisme mortifère qui viole nos traditions et nos coutumes», s’exaspère-t-il. «Au nom de ce laïcisme dogmatique, va-t-on bientôt interdire les sonneries de cloches?» s’inquiète celui qui se dit désormais retiré de la vie politique.

J’invite toutes les municipalités à entrer en résistance à ce « totalitarisme » de laïcisme dogmatique en déposant une crèche dans au moins un lieu public de leur commune. Sinon, ce sera la porte ouverte à toutes les revendications les plus saugrenues mais loin d’être innocentes !

Merci à tous les adhérents pour mon entrée au Comité Central du Front national

Je remercie tous les adhérents du Front qui ont voté pour moi et m’ont fait l’honneur d’intégrer le Comité Central à la 42ème place, en deuxième place des élus du Rhône après Bruno Gollnisch. Je suis plus motivée que jamais pour poursuivre mon action au sein du Front national et continuer à me mettre au service des adhérents et sympathisants du Rhône. A très bientôt …

congresListe des 120 membres du Comité central du Front national