Notre député Michel TERROT présente ses voeux 2015 et arrive à se faire huer par son propre électorat !

voeuxterrotLe 28 janvier dernier, à la salle l’Iris de Francheville, M. Terrot présentait pour la 29ème fois ses voeux à une assemblée entièrement conquise à sa cause … une occasion inespérée de refaire le monde sous les vivats de la foule.

Depuis trois ans, le discours est rôdé, entièrement consacré au bilan désastreux de la gauche, comme si tout avait commencé en mars 2012 ! L’insécurité, les insuffisances de la justice, l’explosion du chômage, la hausse des impôts et des prélèvements sociaux, la désindustrialisation de la France, l’immigration, les atteintes à la laïcité, la crise identitaire, l’échec du système éducatif, etc, etc … On liste, on constate, on dénonce, on hue mais aucune référence au passé et aucune proposition pour l’avenir. Ah si : de temps en temps, quelques propositions déjà entendues ici et là comme la déchéance de nationalité pour les terroristes bi-nationaux. Un arrière goût de reviens-y moi.

Comme le résume un militant dans la salle en voix off  « l’UMP a de bonnes idées mais elle ne les applique pas ». On s’en était hélas déjà rendu compte.

M. Terrot a quand même réussi à se faire huer par son propre électorat. A son accoutumée et dépassant ce soir les règles de la politesse et de courtoisie, il a publiquement rabaissé et humilié sa suppléante Isabel Santos Malsch qui avait précédé son intervention par un discours soi disant jugé trop long. Monsieur Terrot aurait-il voté contre toutes les lois tendant à l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives ? Quand bien même, cela l’autoriserait-il à la goujaterie ?