Petite leçon d'économie (suite … et pas fin)

tirelireLe 5 mai dernier, une lettre de Madame le Maire m’était adressé par voie postale. Sans dénigrer l’importance du courrier, il ne revêtait aucun caractère d’urgence. Toutefois, quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’il avait été affranchi en lettre prioritaire soit 0.76€ au lieu de 0,68 € pour une lettre verte.

Outre le fait que Madame le Maire s’est réservée personnellement la charge de la commission développement durable et que la lettre verte serait naturellement plus « écologique », le gain financier est lui réel.

Vous allez dire, 8 centimes de différence sur une lettre, c’est chipoter ! Déjà qu’à la mairie, des subventions de 16.500 € pour un projet plus que contestable, c’est pas cher alors 8 centimes ! Seulement cela fait 10 % de différence. Or, lors du vote du budget primitif, j’ai regretté que les dépenses de fonctionnement n’aient pas été revues suffisamment à la baisse en partant à la chasse aux dépenses inutiles. Du coup, les dépenses de gestion courante sont en augmentation de 3,45 % au lieu de travailler, comme je l’ai proposé, à les baisser de 10 %. Vous m’avez ricané au nez, arguant mon argumentaire complètement farfelu … et pourtant !

Poste 6261 frais d’affranchissement compte administratif 2014 : 44.577 €. En affranchissant en lettre verte : – 10 % => le poste 6261 aurait affiché 40.120 € soit une économie de 4.500 € sur une seule ligne budgétaire et en modifiant juste le timbrage. Cela semble si simple que mes réflexions semblent les déconcerter.

Je passe le fait que nous habitons le même immeuble et qu’il eut suffit à Madame le Maire de glisser le courrier dans ma boîte en rentrant chez elle … il n’y a pas de petites économies ! Mais au pays de la gabegielang, il faut penser et dépenser en grand …