Lorsque la vérité fâche …

dictatureLors du dernier conseil municipal du 2 juillet dernier, nous avons été amenés à voter une subvention supplémentaire de 30.000 € aux Centres Sociaux Fidésiens pour compenser le surcoût de fonctionnement du nouvel équipement Le Méridien, notamment du fait du passage de 12 à 15 berceaux de la crèche associative.

Je souhaitais exposer le point de vue de Sainte Foy Bleu Marine, expliquant que nous étions d’accord pour plus de politique familiale mais pas au prix de toujours plus de dépenses. Aujourd’hui, à chaque création de dépenses, il faut proposer une ligne d’économie sinon nous nous inscrivons dans une spirale criminelle. Or, le rapport suivant votait la subvention traditionnellement reconduite à la mission locale intercommunale du Sud-Ouest lyonnais d’un montant de 28317 €. Il suffisait donc de ne pas voter cette subvention pour équilibrer le budget et ainsi éviter d’augmenter de 30.000 € l’emprunt d’équilibre.

Mon intervention, qui durait environ 4 minutes, et qui expliquait du coup ma position sur trois rapports mis aux voix, a été brutalement interrompue par Madame Le Maire en plein milieu, me retirant la parole sous prétexte que j’étais hors sujet.

Oui ,Madame le Maire, la vérité fâche. Vous êtes investie d’une mission qui dépasse les contours de votre petite commune. En refusant de réaliser des économies et en votant toujours plus de dépenses, vous avez la même attitude criminelle que nos responsables nationaux puisque vous contribuez à votre échelle à l’endettement du pays et donc des français.

Oui, Madame le Maire, la vérité fâche. Mais empêcher l’opposition de s’exprimer dans les règles légales qui lui sont accordées rappelle des régimes qui ne sont pas inscrits dans notre Constitution.

Oui, Madame le Maire, la vérité fâche et pourtant, mieux vaut prévenir que guérir. Je vous propose de découvrir ce que vous ne m’avez pas autorisé à exprimer publiquement Lire la suite

Vote de la subvention supplémentaire de 30.000 € aux Centres Sociaux Fidésiens

leMeridienLe Progrès – Edition du 3 juillet 2015

La Gravière bis repetita !

singesDans le dernier Mosaïque qui vient de paraître, j’invite la municipalité à plus de vigilance pour assurer durant l’été la tranquillité des riverains du quartier de la Gravière.

Ma mise en garde fut à peine parue qu’un incident grave est survenu dans cette nuit du 7 au 8 juillet 2015.

De « jeunes chenapans » se sont amusés à faire exploser des pêtards et des feux d’artifice d’abord à 2h15 puis à 5h du matin. Les explosions ont eu lieu sur le haut de l’avenue de Limburg, importunant ainsi des centaines de Fidésiens. Sans nul doute, ces « jeunes chenapans » ne savent pas ce que signifie se lever tôt le matin pour aller travailler. Ainsi, la nuit de centaines de paisibles résidents a été gâchée à cause de délinquants qui ne craignent plus rien de notre société actuelle. Pas de déplacement en tout cas immédiat de la police cette nuit, pas un mot dans le journal local ce jour,  pas un communiqué de nos élus assurant se donner les moyens d’un « plus jamais cela » …

Devant la sagesse de nos élus locaux, heureusement que Quiès est là… à partir de 2,5 € !

L'accès aux équipements municipaux doit privilégier les Fidésiens

Les fortes chaleurs ont mis notre nouvelle piscine municipale à l’honneur ces derniers jours. Chacun a donc pu se faire une idée de ce nouveau service non pas offert mais proposé par la municipalité. Je ne dirai pas « offert » car ce service coûte cher. En investissement d’une part puisque l’équipement a coûté la bagatelle de  plus d’un million d’euros et en fonctionnement d’autre part puisque le coût d’entretien annuel, évalué à 400.000 €, va augmenter inexorablement au fil du temps. Et ce sont bien-sûr les contribuables fidésiens qui vont supporter ce double coût investissement/ fonctionnement.

Quelle n’est donc pas notre surprise lorsque l’on constate que la nouvelle tarification ne propose pas un tarif différent selon que l’on est résident ou non. Ceci n’est pas chose farfelue si on regarde de plus près ce qui se pratique autour de nous.

Les piscines de Brignais, Givors, Loirs-sur-Rhône et Vaugneray ont établi une tarification en ce sens.piscines

Un contribuable fidésien, Patrick MOUISSET, surpris par l’uniformisation de la tarification sur notre commune, vient d’interpeller Mesdames et Messieurs les élus de la commune afin de connaître leurs positions respectives et/ou communes à ce sujet.

Sainte Foy Bleu Marine avait envisagé le sujet lors de sa campagne municipale en mars 2014 dans la rubrique « Assurer une égalité de traitement entre fidésiens » en insérant une clause à ce propos dans son programme :

« Les projets d’investissements seront répartis équitablement selon les quartiers. Les tarifs d’entrée dans les structures communales proposeront un tarif différent fidésiens / non fidésiens (piscine, cinéma …). »  Sainte Foy Bleu Marine n’a bien-sûr pas changé de position depuis.
municipalestract

 

Sainte Foy Bleu Marine fête l'été

Après une année de mandat, Sainte Foy Bleu Marine s’est réunie (en partie) autour d’un barbecue pour fêter la pause estivale et mieux se retrouver dès la rentrée. Une pensée pour tous ceux qui n’ont pu être des nôtres.

Seule conseillère municipale Bleu Marine au sein du Conseil, j’ai la chance d’avoir à mes côtés une équipe chaleureuse et dévouée qui m’accompagne tout au long de l’année. Je tiens à la remercier vivement.

Bonnes vacances à tous.

barbecueparty barbecueparty4 barbecueparty2 barbecueparty3

Quel bonheur de marier un homme et une femme …

mariage1J’ai eu l’immense honneur de célébrer le 2 juillet dernier le mariage de Michelle et Jean-Marc à la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon en ma qualité d’officier d’état-civil.

Quel bonheur de marier un homme et une femme.  Quelle grande motivation dans mon rôle d’élue, de représentante de la République. Quelle belle occasion de rappeler ainsi  le combat que je mène depuis plusieurs mois pour sauver notre institution mariage loin des intérêts politico-financiers de la PMA/GPA.

J’adresse aux mariés mes voeux de bonheur les plus sincères et les remercie encore de la confiance qu’ils m’ont témoigné.

mariage2

Retrouvez les meilleures phrases cultes de notre municipalité de Sainte-Foy-lès-Lyon

La palme revient à ce jour à Mme Catherine MOUSSA, cinquième adjointe déléguée à la Vie scolaire, l’Enfance et la Jeunesse, à propos du renouvellement du marché ville à SOGERES pour la restauration scolaire et périscolaire :

« Ce n’est pas parce qu’on est content de SOGERES que SOGERES a été choisi »

Le fatalisme de la municipalité fidésienne a toujours été emblématique. « J’aimerais bien, mais j’peux point … ». Lors du conseil municipal du 2 juillet dernier, notre municipalité a passé un nouveau palier ! Si nos enfants et nos seniors n’étaient pas les premières victimes de ce laxisme poussé à son paroxysme, on aurait pu en rire.

Sainte Foy Bleu Marine, qui demande depuis le début du mandat à ce que des restaurateurs locaux tels que Coralys ou Ascanis soient consultés, pour mettre la priorité aux circuits courts et aux entreprises régionales, s’est abstenue sur ce rapport.

Marche blanche à Fontaines-sur-Saône en mémoire d’Hervé Cornara : une novlangue d’anthologie

MB2Par Rodolphe DJAOUTI, responsable FN/RBM

du secteur Ouest Nord, Val de Saône

Je participais en ce mardi 30 juin 2015 à la marche en mémoire d’Hervé Cornara, victime de la barbarie islamiste.

Parmi des centaines de personnes, j’étais entouré de Muriel Coativy, Secrétaire départementale adjointe de la fédération Front national du Rhône et responsable du pôle Ouest du département du Rhône et de militants fontainois. L’occasion de rendre hommage à un enfant de Fontaines-Sur-Saône, assassiné de la plus brutale des façons et sacrifié sur l’autel de la barbarie islamiste.

Car il faut bien nommer et identifier la cause de ce mal qui prend la vie de milliers d’innocents à travers le monde et plus particulièrement vendredi à Saint-Quentin-Fallavier… Il paraît nécessaire de nommer ce mal qui ronge le monde et la France, puisque les élus et représentants de l’Etat n’osent pas ou ne veulent pas en prendre l’initiative.

En cette période d’examens, nous avons assisté à une réelle épreuve de novlangue à laquelle se sont soumis les élus venus « participer » à cette démonstration populaire. Le sujet aurait pu être libellé ainsi :

« En utilisant les mots clés tirés au sort dans la boîte à idées RipouPS, le candidat rédigera une leçon de morale républicaine…. Les copies seront corrigées par média interposés par le Président HOLLANDE et le Premier Ministre VALLS, n’ayant pas daigné se déplacer. .. »

Ainsi donc  le premier candidat de ce grand Oral était Monsieur le maire de Fontaines-Sur-Saône, Thierry POUZOL, qui se verra sans doute décerné le premier prix de cet examen…. lui pour qui, en effet, le djihadisme veut mettre à bas « notre vivre ensemble »…. Monsieur le maire, beaucoup d’habitants des Marronniers voudraient vous en parler du « vivre avec certains »…. mais de leur propres dire,  ils ne vous voient jamais… là pente à gravir est sans doute trop raide….! Et j’ose espérer que votre soudaine prise de conscience de la menace islamiste perdurera…. « Plus jamais ça ! » Disiez-vous… une bien naïve réaction, tant que, à votre image, nos responsables politiques n’osent pas prendre la pleine mesure du péril qui nous guette, d’autres attentats surviendront et d’autres familles seront hélas plongées dans la douleur.

Ce fut ensuite Philippe Cochet, député maire de Caluire-et-Cuire, venu en voisin, de proposer sa version édulcorée des choses. A travers un discours propre et lisse, sans  » amalgame » pour ne heurter personne… préférant voir dans les terroristes des victimes de l’ignorance… Pour rappel, nombre de kamikazes suivent des études universitaires.

Puisqu’il faut rendre à César ce qui est à césar (…), le seul à avoir tenu un discours sans détour fut Gérard Colomb, président de la Métropole et sénateur maire de Lyon. Lui seul en effet a osé reconnaître que nous sommes en guerre contre cette forme d’obscurantisme…. aurait-il tenu le même discours il y a un an et demi à la Duchère ?

MBEnfin, une idée de correction du sujet était proposée par le représentant du gouvernement et de l’Etat, Monsieur le Préfet du Rhône et de la région Rhône – Alpes -Auvergne, Michel Delpuech. Ou en quelques lignes comment caser les notions de « vivre ensemble », « d’amalgames à éviter », de « proximité » avec les communes et les élus,  et pour couronner le tout un satisfecit du professionnalisme des forces de l’ordre qui oeuvrent mieux maintenant qu’elles ont plus de moyens et de personnels (ah bon?) … citoyens dormez tranquilles,  l’état garantit votre sécurité enfin c’est ce qu’il faut laisser croire….

Oui, nous sommes en guerre depuis des années contre un islamisme rigoriste, revendicatif, jouissant du déni de nos élites et reposant sur le communautarisme favorisé par les gouvernements successifs.

Rappelons une nouvelle fois que cette guerre ne se gagnera qu’en augmentant (réellement) les moyens humains et matériels des forces de l’ordre, en particulier dans le domaine du renseignement, domaine qui doit être soutenu par un un arsenal législatif pragmatique.

De plus, le rétablissement des frontières associé au renforcement de la police aux frontières, permettra seul de s’assurer de qui entre et sort du territoire national.

Enfin, la question n’est pas de savoir s’il faut ou non isoler les islamistes dans les prisons. La question est de les mettre, eux et tous ceux encore en liberté, hors de capacité de répandre le poison du djihadisme et du rigorisme dans la tête de personnes influençables, que ce soit par expulsion ou extradition, déchéance de la nationalité française quand cela est possible ou incarcération stricte.