Dîner COCHON REPUBLICAIN en soutien à nos éleveurs français

cochonLInscription possible également sur stefoybleumarine@orange.fr ou au 04 72 77 50 00.

Tribune libre Muriel COATIVY – Mosaïque septembre 2015 – Quand commence-t-on les économies ?

sept15

Lettre à Madame le Maire de Sainte-Foy-lès-Lyon

signatureMadame le Maire,

Vous avez reçu le 6 septembre dernier une lettre de notre ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, concernant l’accueil des réfugiés et demandeurs d’asile.

Cette lettre vous invite à une réunion de travail le samedi 12 septembre 2015 pour vous mobiliser et pour organiser sur le terrain l’accueil que vous réserveriez aux « réfugiés et demandeurs d’asile ».

Au nom de Sainte Foy Bleu Marine, je me permets de vous interroger sur les points suivants :

1. Serez-vous présente à cette réunion du 12 septembre prochain ?
2. Envisagez-vous d’ores et déjà l’accueil de demandeurs d’asile ?

3. Avez-vous déjà prononcé une décision officielle à cet effet ?
4. Comptez-vous consulter les fidésiens à ce sujet ?

5. Prévoyez-vous de réunir un conseil municipal extraordinaire pour débattre de cet enjeu national ?

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame le Maire, l’expression de mes salutations respecteuses.

Muriel Coativy, conseillère municipale pour le groupe Sainte Foy Bleu Marine

Grande soirée de lancement des régionales de décembre 2015 de la liste FN Rhône-Alpes Auvergne menée par Christophe BOUDOT

12 septembre

Samedi 12 décembre 2015à 20h30 à la Cité Internationale

Centre des Congrès  à LYON – 50 Quai Charles de Gaulle LYON VI

Accéder au Centre des Congrès ==> cliquez ici

Entrée libre. Soyez nombreux à venir nous soutenir et représenter la dynamique de l’ouest lyonnais.

Sans le laxisme de la justice et de la municipalité, la tragédie de la Gravière aurait pu être évitée.

graviere1Communiqué de presse du 3 septembre 2015 de Muriel COATIVY, conseillère municipale Sainte Foy Bleu Marine.

Ce jeudi 3 septembre 2015, un individu est décédé, mortellement blessé par à une balle de police tirée pour tenter de stopper le véhicule, alors qu’il fonçait dangereusement sur un barrage  mettant en danger les policiers eux-mêmes.

Il convient tout d’abord de déplorer, face à cette tragédie qui s’est jouée aujourd’hui dans le quartier de la Gravière à Sainte-Foy-lès-Lyon, le laxisme de la justice française. C’est avant tout, encore une fois, un bien triste constat de l’échec de la politique menée par Madame Taubira. La victime, incarcérée pour de multiples condamnations (vol, recel, violences, menaces) aurait dû être à la prison de Roanne (l’homme faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour évasion – il lui restait 4 ans à purger et il n’avait pas réintégré sa cellule.). Sans le laxisme de la justice actuelle, cet homme serait en vie et nos forces de l’ordre n’auraient pas été mises en danger.

Au lieu de cela, il se rixe au couteau sur le quartier de la Gravière, force un barrage de police avec une voiture volée, fonce droit sur un policier sorti du véhicule, le blesse (on écrit bien en gras partout « légèrement » … mais soyons lucides, un simple coup de chance pour le policier !). Souhaitons que l’ensemble de la classe politique française n’oublie pas de saluer le courage de nos forces de l’ordre qui, au risque de leur vie, affrontent des individus qui ne respectent plus rien ni personne.

Il convient ensuite de rappeler, malgré le politiquement correct gouvernant notre commune de Sainte-Foy-lès-Lyon, que nombre de fidésiens, d’habitants, d’élus dénoncent depuis plusieurs années une insécurité grandissante sur le quartier. Non, la Gravière n’est pas un quartier tranquille. Voilà un an, depuis le début de ma prise de mandat, que je dénonce sans relâche les problèmes de voisinage, les nuisances sonores, les cambriolages, les intimidations, les agressions qui dépassent le simple sentiment d’insécurité, les trafics de drogue, la montée de l’islam radical. Voilà des mois sinon des années que les voitures stationnent « bizarrement » aux pieds des immeubles, au vu et au su de tous, la municipalité minimisant la bombe à retardement, pesant sur le couvercle de la cocotte minute à grands coups de « vivre ensemble ».

Souhaitons enfin que chacun retrouve la sérénité nécessaire et la fibre républicaine pour laisser la justice faire son travail et que des individus ne se décrètent pas des justiciers d’un soir comme cela a pu se voir dans d’autres circonstances similaires. A défaut, la municipalité, la Métropole, le gouvernement lui-même engageront toute leur responsabilité dans une résolution ferme et rapide du problème. 

Sur le même sujet :

La Gravière : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion ?

La Gravière : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion  ? Saison II

La Gravère bis repetita

La communication au service des Fidésiens

blogstefoyA l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, l’information circule vite et nous sommes donc en droit d’attendre de notre équipe municipale une communication simple mais transparente sur tous les sujets intéressant la vie de la commune.

Quelle n’est donc pas ma surprise de constater encore ce jour le vide informatif en surfant sur le site de la mairie http://www.saintefoyleslyon.fr/. Pas une seule information sur les évènements récents ayant secoué notre commune.

Pas un mot sur l’ambulance volée ayant explosé aux Provinces le 24 juillet dernier car les voleurs du véhicule y ont mis le feu sans se soucier de la bouteille d’oxygène se trouvant à l’intérieur. Un grave incident occulté car, par chance, l’explosion n’a fait aucune victime.

Pas un mot sur le drame qui s’est joué la semaine dernière à la Gravière avec le décès d’un délinquant en cavale suite à l’intervention des forces de l’ordre. Pas un mot de la municipalité pour saluer le courage de la police nationale du commissariat d’Oullins.

Pas un mot de notre maire, Madame Sarselli, sur la position retenue par la municipalité suite au courrier de M. Cazeneuve invitant les maires de France à accueillir en grand nombre les réfugiés et demandeurs d’asile.

Par contre, rassurez-vous, un article complet vous invite à agir contre le frelon asiatique. Nous voilà rassurés sur les priorités de notre municipalité.

Oullins – une boucherie hallal condamnée pour manque d'hygiène et travail dissimulé

halalLe 17 mai 2014, une boucherie hallal d’Oullins se fait épingler pour des manquements d’hygiène et du travail dissimulé pour trois employés. La société a déjà par ailleurs fait l’objet par le passé de plusieurs condamnations pour ces mêmes faits d’accusation.

Légalement, le manquement à l’hygiène peut faire l’objet de très lourdes amendes et surtout imposer la fermeture temporaire ou définitive de l’établissement. Le travail dissimulé est lui répréhensible de 3 ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende (5 ans de prison et 15.000 € d’amende par personne étrangère quand il s’agit d’emploi irrégulier d’étrangers ce qui est le cas pour au moins un des trois employés concernés).

En pratique, malgré la réitération des infractions, la société a été condamnée à 1500 € d’amende et le propriétaire à 4 mois avec sursis et 600 € d’amende. Avec des peines si faibles eu égard aux sanctions prévues par la loi et au caractère réitérant des infractions, comment peut-on espérer que la situation change ? Il faut être pragmatique. Avec des sanctions aussi faibles, le calcul est vite fait pour la société et le gérant : contourner la loi rapporte plus que la respecter.

En marge de cette décision de justice, lorsque les conditions d’hygiène ne sont pas respectées dans un établissement et qu’un risque pour la santé publique peut en résulter, sur rapport du directeur des services vétérinaires, le maire de la commune peut, en vertu du code des communes et des pouvoirs qui lui sont conférés, procéder à la fermeture immédiate de l’établissement. Si la justice est aujourd’hui rendue au détriment de la santé des consommateurs, il est de la responsabilité de Monsieur le Maire, Monsieur Buffet, de remédier à cette carence et prendre les décisions courageuses qui s’imposent avant un drame sanitaire.

hallalLe Progrès – édition du 27 août 2015

 

Oullins. « On ne fait rien pour stopper une fuite d’hydrocarbure dans l’Yzeron »

Urbanisme. Les travaux, de protection contre les crues et de restauration environnementale de l’Yzeron à Oullins, ont débuté en mars 2014. Ils s’achèveront d’ici la fin de l’année et suscitent déjà des critiques.

Par Damien Lepetitgaland    LE PROGRES – édition du 22 juillet 2015

22.07.15

Robert Petit pose devant l’aménagement des berges de l’Yzeron où des résidus d’hydrocarbure font régulièrement surface dans le lit de la rivière. Photo Damien Lepetitgaland

Robert Petit, un riverain de l’Yzeron, qui ne perd par une miette des travaux de l’Yzeron, regrette le manque de prise en compte environnementale du projet. Le retraité domicilié tout près, côté Sainte-Foy-lès-Lyon, constate tous les jours des traces d’hydrocarbure dans le lit de la rivière au niveau de la station d’essence d’Intermarché.

De l’autre côté du cours d’eau, il s’étonne également que les tuyaux d’évacuation des eaux usées du lotissement Les Célestins finissent dans la rivière. Le retraité ne décolère pas : « On nous a vendu un magnifique projet avec des travaux pharaoniques d’un montant de sept millions d’euros. On doit pouvoir se balader le long des berges, pêcher dans une rivière propre et empoissonnée. Face à cela, on ne fait rien pour stopper une fuite d’hydrocarbure parfaitement identifiable et on accepte les rejets d’une quinzaine de maisons sans aménagement du tout à l’égout. C’est incompréhensible ».

L’homme ajoute que derrière le tape-à l’œil des jolis aménagements mis en place du pont d’Oullins au pont Blanc, l’efficacité de l’aménagement reste à prouver. « À la première crue importante les galets disposés dans le lit vont dégager. L’élargissement dans cette portion de la rivière n’est pas important », explique le riverain sceptique.

Un avis que ne partage absolument pas Stéphane Guérin, directeur du Syndicat intercommunal en charge de la Gestion et des Aménagements des cours d’eau du bassin-versant de l’Yzeron (Sagyrc). « L’objectif principal de l’aménagement est de lutter contre les inondations. Il sera atteint. Suivant une logique d’aval en amont, le chantier est plus avancé sur le secteur aval, entre le pont Blanc et le pont d’Oullins. Nous avons eu recours à des solutions écologiques de protection des berges pour résister aux crues tout en offrant un lit entièrement restauré au cours d’eau, qui sera ainsi beaucoup plus accueillant pour la faune et la flore qu’auparavant. Les berges de l’Yzeron vont offrir un nouveau visage aux Oullinois », souligne Stéphane Guérin.

Le directeur confie que le secteur des Célestins situé entre les habitations et la RD50, est plus contraint : « Nous avions connaissance de la présence de résidus d’hydrocarbure émanant d’une fuite d’une cuve de la station essence d’Intermarché en 2007. En creusant pour renforcer les berges, nous avons dépollué le lit de l’Yzeron et nous avons mis en place une barrière hydrolique. Ce n’est pas à 100 % étanche, il y a encore des résidus d’hydrocarbure qui peuvent passer. On a fait tout ce que l’on pouvait même au-delà, c’est à Intermarché et son prestataire d’agir. Il n’y a pas de risque létal. Des analyses montrent que la dilution dans l’eau est importante », minore le directeur du Sagyrc qui précise que les travaux ont bien amélioré la situation. En ce qui concerne les eaux usées domestiques qui arrivent dans l’Yzeron, le directeur ne peut que constater la situation. « C’est regrettable, le problème est identifié. La situation devrait évoluer prochainement. Un raccordement au tout à l’égout est en cours de réflexion avec les services de la mairie. Cela ne représente qu’une quinzaine de maisons », précise Stéphane Guérin.