Les habitants du quartier des Vernes à Givors vivent l’enfer

D’année en année, les étés sont difficiles dans le quartier des Vernes à Givors, mais cet été 2016 marque un nouveau tournant. La peur s’installe dans les foyers. Des individus circulent armés et dégainent leur pistolet à la moindre altercation. D’autres n’hésitent pas à tenir des propos racistes pour s’approprier un territoire. « On vit un enfer presque toutes les nuits ». Le tout accentué largement depuis le 1er juin 2015 avec l’extinction de l’éclairage public.

Au-delà des actes de vandalisme largement entrés dans les moeurs (cocktail molotov sur la façade d’une école, incendie de voitures presque toutes les nuits, caillassage des pompiers dans « un environnement plutôt hostile »), c’est aujourd’hui l’autorité même de l’Etat qui est attaquée. A deux reprises, les attaquants s’en sont pris à la mairie annexe de Givors, Place Général de Gaulle, en y mettant le feu. D’abord dans la nuit du 8 au 9 août puis dans la nuit du 18 au 19 août. Face aux dégâts importants, les locaux ont dû être fermés au public.

Fermeture-exceptionnelle-de-l-antenne-Mairie-des-Vernes_slider

Aujourd’hui, Martial PASSI, maire PCF de Givors lance un appel aux secours à Monsieur le Ministre de l’Intérieur en demandant des renforts de police. Courageuse décision ! Après avoir semé le vent durant plus de 20 ans par une politique de la ville laxiste et clientéliste, Martial Passi ne peut plus faire face à la tempête.

rappeur policierFace à une situation de guérilla urbaine, ce n’est pas des pseudo-mesurettes empreintes au monde des Bisounours qui viendront en aide aux habitants. Les Givordins attendent de leur maire, premier magistrat de la commune, visé personnellement par ces attaques, un courage politique à la hauteur du défi. Rétablissement de l’éclairage public, établissement d’un couvre-feu pour les mineurs, missions précises et volontaristes confiées à la police municipale en lui donnant les moyens matériels d’agir efficacement et en toute sécurité, suppression  des subventions aux associations communautaristes de la ville ne respectant pas l’esprit de la République etc … Les mesures ne manquent pas pour que la peur change de camp et que les braqueurs et racailles de tous poils arrêtent de dire qu’il fait bon vivre ensemble à Givors… cela relève juste d’une volonté politique.

Mais Monsieur Passi est peut-être trop occupé en ce moment par ses soucis personnels, visé par une enquête préliminaire pour prise illégale d’intérêts, faux et usages de faux ?  Le sort des Givordins attendra …

La façade de notre permanence une nième fois taguée de menaces de mort

Par Muriel COATIVY, secrétaire départementale FN69

La façade de notre fédération n’en finit pas d’inspirer nos artistes en herbe qui alternent les couleurs au gré de leurs humeurs … hélas leur prose ne varie guère. Et ce dans l’indifférence générale de la municipalité et des médias.

fede

Nos nombreuses plaintes et nos demandes réitérées de déployer une caméra extérieure sont restées sans suite alors même qu’une caméra de surveillance a été autorisée à l’entrée d’un « bar à champagne » 10 m plus loin. Je m’interroge !

Moi qui au printemps dernier souhaitait poser une jolie petite boite aux lettres extérieure à l’attention de tous nos adhérents / sympathisants qui regrettent de ne pouvoir déposer aisément du courrier à notre attention … Je m’interroge encore !

Si des lardons engendrent 6 mois avec sursis, Messieurs les juges, combien pour des excréments ? Parce que c’est bien-sûr la première livraison que l’on nous a promis et le sort de la fédération d’Aurillac ne fait que confirmer cet état de fait qui n’émeut personne. Soutien total à mon confrère Gilles Lacroix, secrétaire départemental de la fédération du Cantal et conseiller régional Auvergne Rhône-Alpes.

http://www.bfmtv.com/societe/aurillac-la-permanence-du-front-national-saccagee-1027203.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/26678-cantal-permanence-front-national-aurillac-saccagee.html

La privatisation des lieux à des fins communautaristes existe aussi sur le Rhône

Vous n’avez pas manqué l’épisode de l’été mettant le focus sur cette association marseillaise SMILE 13 qui souhaitait privatiser un centre nautique pour une journée piscine réservée aux femmes et aux enfants (garçons de moins de 10 ans) avec tenue de bain couvrante et idéalement burkini.

Ce cas de figure se retrouve à l’échelle nationale. Dans le Rhône par exemple, l’association Move’Up sports et loisirs 100 % femmes, propose des cours de fitness 100% féminin sur Vaulx-en-Vélin en semaine et Villeurbanne le dimanche dans une salle « à l’abri des regards » ou « sans aucun vis-à-vis » ! Fermeture au mois de juin.

mov'up4

Elle propose aussi des journées piscine entre femmes dans des propriétés privées « sans vis-à-vis » « tenue correcte exigée (pas de maillot de bain) ».

Mov'up

Le 21 novembre dernier un cours d’aquagym a été proposé dans une piscine privatisée de Vénissieux. Le 20 février dernier, c’est le Soccer Five de Décines qui a été privatisé pour une AM 100 % femmes et enfants (garçons de – de 10 ans).

mov'Up2

Ils nous répondront que les cours sont accessibles à toutes les femmes mais en pratique, pour s’inscrire il faut appeler un portable qui semble impossible à joindre, les lieux sont inconnus et il vaut mieux connaître le B-A- BA des mots de base en arabe pour participer aux commentaires. En pratique, entre la photo d’annonce et la photo sur les lieux, il semble y avoir un léger décalage !!! Fruit d’un pur concours de circonstances ?

move'up1 Move'up