La traque des grands criminels

Le 9 décembre dernier, j’ai publié un article sur la traque des grands criminels qui dénonçait d’une part la confiscation de nombreuses armes anciennes d’un collectionneur lyonnais M. René Ferras et d’autre part le laxisme du gouvernement  face à l’armement massive des banlieues françaises.

Je faisais en outre référence à l’étonnement sinon à l’écoeurement de l’UFA (l’Union Française des amateurs d’Armes) qui, par le biais de son Président, Jean-Jacques Buigne, pouvait s’interroger sur l’opportunité et la régularité de cette confiscation précipitée.

Monsieur Jean-Jacques Buigne a eu la gentillesse de m’écrire pour m’apporter plusieurs précisions ou modifications que j’ai reportées en bleu dans l’article ci-après.  L’UFA a pris en charge avec ses avocats l’affaire de M. Ferras qui, aux dires de M. Buigne, se trouvait encore fin mars dans un état dépressif.

Sur le même sujet

7 juin 2012  La traque des grands criminels (suite … et pas fin !)

9 décembre 2011  La traque des grands criminels

 

Michel Terrot, candidat sur la 12ème ?

Bien qu’investi par la commission nationale d’investiture de l’UMP, le député sortant Michel Terrot n’a pas officiellement fait connaître sa volonté de briguer un nouveau mandat. Il briguerait alors son 7ème mandat après 25 ans de mandat consécutif. Ira, ira pas ? Il semblerait réserver sa décision jusqu’au 26 janvier, date de la présentation de ses voeux à la population.

Tout le monde s’accorde pourtant à dire que le suspens n’est pas à son comble. La question à se poser serait plutôt : pourquoi ne se représenterait-il pas ?

  • Parce qu’il est proche de l’âge légal de départ à la retraite et doit, selon les recommandations nationales, laisser sa place aux jeunes ?
  • Parce qu’il « campe » à l’Assemblé Nationale et tourne sur sa circonscription depuis 25 ans et qu’il faut faire place à de nouvelles têtes ?  La démocratie est fondée sur la nécessité d’une alternance au pouvoir. Sinon, on parle d’oligarchie. C’est ainsi que le Président de la République ne peut pas cumuler plus de deux mandats. Pourquoi les députés pourraient en faire alors sept consécutifs ?
  • Parce qu’il est, en qualité de député, le gardien de nos lois et doit les appliquer en premier lieu pour montrer l’exemple, ne doit-il pas, en qualité de plus ancien député de la circonscription, se retirer pour faire place à des femmes candidates dans le cadre de l’application de la loi sur la parité en politique ?

Le proche avenir nous le dira …

Sur le même sujet

13 janvier 2012  Les investitures UMP du Rhône

La 12ème circonscription, c'est quoi ?

Depuis 1958, avènement de la Vème République, le territoire français est découpé en circonscriptions pour permettre, dans le cadre des élections législatives, l’élection des députés à l’Assemblée Nationale.

En France, il y a 577 circonscriptions représentées par 577 députés à l’Assemblée Nationale.

Le Rhône compte 14 circonscriptions. La XIIème circonscription est composée des 9 communes suivantes :

  • Charly,
  • Francheville,
  • Irigny,
  • La Mulatière,
  • Oullins,
  • Pierre-Bénite,
  • Sainte Foy-lès-Lyon,
  • Tassin la Demi-Lune,
  • Vernaison.

Le député actuel est depuis mars 1986 M. Michel Terrot (UMP).

Les prochaines élections législatives auront lieu les 10 et 17 juin 2012 consécutivement aux élections présidentielles prévues les 22 avril et 6 mai 2012.

Ce grand rendez-vous citoyen nous invite à nous pencher, durant ces prochains mois, sur les enjeux de ces futures législatives.