Vous répéterez trois fois après moi "L’Europe, c’est une chance pour la France"

020Petit témoignage à l’attention de la bien-pensance qui dénigre sans cesse les idées du Front national … A bon entendeur !

Par Muriel COATIVY, conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes

Petit dimanche tranquille autour du feu. On ne peut s’empêcher d’avoir une pensée attristée pour nos agriculteurs français. Un débat s’ensuit entre les membres présents  : la militante frontiste : « encore l’effet néfaste de cette Europe de Bruxelles qui nous paralyse ». Réponse du militant socialiste « Pas du tout. Trop facile. L’Europe nous protège. C’est à cause des grandes distributions et des gros capitalistes ». En conclusion : le Front national n’y connaît rien !

Or, titre de la presse ce matin au petit déjeuner :

« Intermarché visé par Bruxelles pour un prix plancher ».

Pour soutenir les éleveurs étranglés par l’effondrement des cours, différents enseignes de grande distribution avaient accepté en 2015 le coût d’un prix plancher. Aujourd’hui Intermarché est visé par une enquête de la commission européenne pour entrave à la concurrence étrangère et risque une amende potentielle à hauteur de 5% de notre chiffre d’affaires.

Au salon de l’Agriculture, samedi, certains manifestants n’hésitaient pas à mettre en cause la responsabilité de l’Union européenne dans la chute des prix qu’ils dénoncent. Mais M. Valls est venu de suite rappeler tout le monde à l’ordre en imposant à chacun un trois fois après moi « L’Europe, c’est une chance pour la France ». « Non je ne serai pas tenter par le vote FN » en déclarant « Les agriculteurs savent aussi ce qu’ils doivent aux pouvoirs publics, et plus particulièrement à l’Europe. Voter Front National, c’est détruire ce modèle européen qui a aussi soutenu l’agriculture française ».

Alors, quand j’ai osé souligner qu’on allait droit dans le mur avec le TAFTA, j’ai eu droit à un « connais pas ». Mais ce n’est pas grave car quand on est dans la bien-pensance, on ne peut que bien penser …

Allez, à ma Maman qui m’a appris de jolis dictons quand j’étais petite : « Le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance mais le refus de savoir » Simone de Beauvoir.

Lire ==> L’agriculture française va déjà mal? Elle ira moins bien avec le TAFTA

Pourquoi Ste Foy Bleu Marine a voté contre le budget primitif 2016 ?

020Intervention de Muriel Coativy, élue Ste Foy Bleu Marine, lors du conseil municipal du 2 février 2016

Nous sommes le 2 février 2016 soit presque deux ans après votre prise de mandat, 22 mois de travail pour auditer, décider, ajuster.

Or, si entre 2015 et 2016 vous nous vendez du rêve (ou du cauchemar si on écoute le groupe d’opposition de gauche) avec – 1% sur les charges à caractère général, en fait, nous constatons un encore +3% par rapport à la situation de départ mars 2014 qu’il s’agisse des dépenses de gestion courante ou des dépenses réelles de fonctionnement donc + 3% par rapport à la situation d’origine alors qu’à l’époque tous les voyants étaient déjà au rouge et annoncés dans le DOB pour 2014. Je ne fais que citer votre prédécesseur Michel Chapas « il va falloir faire beaucoup plus avec beaucoup moins ».

Or, depuis votre prise de fonction, + 3% de dépenses avec – 3% de recettes ! La dégradation des comptes est donc certes liée à un contexte financier et des évolutions réglementaires contraints mais aussi, c’est indéniable, à des orientations politiques locales peu a propos et c’est un euphémisme pour ne pas vous heurter Mme le Maire ni M. Aknin d’ailleurs en sa qualité d’adjoint aux finances. Ne pas avoir voulu entamer des économies réelles dès mars 2014 et attendre le budget primitif 2016 pour annoncer des économies exceptionnelles … de 1% ! Cela n’augure rien de bon.

Sur certains postes l’an passé je vous ai suggéré des coupes franches de 10% faciles à réaliser et à comprendre par les fidésiens. Vous m’avez alors ri au nez ! Cette année encore, quelle ne fut pas ma surprise de voir dans le BP 2016 poste 623 « Communication » une maigre baisse de 8.000 € (à peine 5%) compensée immédiatement derrière à la ligne 6257 de réceptions pour + 5100 € soit une baisse effective de 1,5 % … Bel effort !!!

Idem pour les frais postaux et communications à l’ère numérique : -1% … bel effort !!!

Vous annoncez en outre dans le DOB des économies exceptionnelles sur 3 ans à décliner, entre autres, sur les dépenses d’énergie. Poste 60612 énergie – électricité : + 50.000 € soit + 9% … Bel effort !!!!

Sans parler du poste 6288 Remboursements de frais sur autres services extérieurs (c’est très vague un peu le genre de ligne fourre-tout !) on passe miraculeusement de 700 à 19700 € è +19.000 € comme ça …Peut-être une énième dépense liée à la réforme des rythmes scolaires ?!

Je ne vais pas détailler chaque ligne, je vous rassure. L’esprit est ailleurs. Je ne change pas ma position initiale, vous l’aurez deviné. Vous l’avez dit vous-même, Madame le maire, lors du DOB du 17 décembre dernier. Vous n’avez pas été offensifs. Vous souhaitez des économies pérennes mais surtout vous espérez un regain de recettes rapides. Une progression stable des bases fiscales, un revirement gouvernemental face à la décision de baisser les dotations, le recours à un nouvel emprunt et pourquoi pas l’augmentation des taux d’imposition.

Plus de recettes pour éviter le moins d’économies. Sauter pour mieux chuter. C’est un choix. Vous dîtes, M. Aknin, que retirer 10% à tout le monde sans faire de distinction, notamment en matière de subventions, ce n’est pas la politique de notre commune. Et pourtant il suffit pour moi de regarder mon historique de taxe foncière et de me voir appliquer chaque année une augmentation conséquente des bases pour constater que ce n’est pas non plus la politique que je voudrais voir appliquer par ma commune.

Vous voyez, en mars 2014, les dix mairies FN ont immédiatement décidé d’avoir une politique courageuse et offensive sur les finances de leur ville. Elles ont toutes étudié les économies les plus judicieuses à réaliser et les ont appliquées immédiatement. Ainsi, pour ne citer qu’elle, la mairie de Beaucaire a, en un an, fait 1,64 M d’€ d’économies sur un budget de 32 M d’€ soit 5 % dès la 1ère année et elle en est à ce jour à 2,5 M d’€ d’économies. Or, en mars 2015, je vous rappelle ce sondage qui révélait que 73 % des habitants des communes FN étaient satisfaits de leur maire soit 10 points de plus que la moyenne des autres villes françaises et aux dernières régionales de décembre 2015, alors que les mairies FN poursuivaient leur politique d’une gestion saine des finances de leur ville, le FN a obtenu à Beaucaire notamment, 60 % des voix dès le 1er tour … Tout cela pour vous dire que proposer aux administrés des économies réelles et véritablement exemplaires n’est pas une énormité ubuesque qui doit engendrer vos sarcasmes. Vos économies de bout de chandelle qui au final se traduisent par une augmentation de 3% des dépenses réelles ne servent à rien. Croire en un éventuel redressement de la situation économique est un leurre. Il faut plus que jamais se préparer au pire. Mieux vaut prévenir que guérir. Enfin c’est l’image que j’ai d’une municipalité responsable. Sainte Foy Bleu Marine votera donc, faute d’économies de fonctionnement substantielles, contre ce rapport.

Lire la suite

Pétition pour l'ouverture d'une agence postale communale à Chavril

Ouverture d’une agence postale communale à Chavril

Nous exigeons qu’en réponse à la fermeture annoncée pour 2016 du bureau de poste de Chavril, la municipalité de Ste-Foy-Lès-Lyon prenne ses responsabilités et ouvre une agence postale communale, (solution qui existe déjà depuis plusieurs années dans de nombreuses communes), afin de répondre aux attentes des fidésiens. Il y va de la continuité du service public sur notre commune !

Plus d’infos : Qu’est-ce qu’une agence postale communale ?

Sur le même sujet :

Fermeture du bureau de poste de Chavril / de l’opportunité de créer des agences postales communales

La fermeture de la poste de Chavril abordée en conseil municipal

Mosaïque Sainte Foy Bleu Marine Avril 2015

Vote des subventions … où est la maîtrise de la dépense publique ?

tirelireDans un souci de réduire enfin les dépenses publiques, priorité communale, départementale, gouvernementale où chacun doit en être acteur, j’ai proposé au conseil, lors du vote du budget primitif 2015, une baisse des dépenses de 5 à 10 % sur tous les postes le permettant, notamment les dépenses structurelles en montrant qu’il s’agissait juste de faire preuve de rigueur, de bon sens et de responsabilité pour y parvenir. On m’a ri au nez !

Lors du conseil municipal du 26 mars dernier, à l’occasion du vote aux associations, j’ai donc fait remarquer que, s’il y a bien un domaine dans lequel des économies structurelles peuvent être faites, ce sont les subventions aux organismes publics ou aux associations. Prenant exemple sur l’association « Passerelle pour l’Emploi » qui a demandé une baisse de 5 % « pour prendre part à l’effort collectif de réduction des dépenses publiques » et sur l’exemple de nombreuses communes environnantes, je n’ai pu que regretter que la municipalité n’invite pas toutes les associations, sans distinction, à oeuvrer à cet effort national en réduisant leur subvention de 5 % cette première année et 5% en 2016.

Cet étalement aurait permis à chaque association de repenser son organisation, ses frais, pour optimiser ses services sans nuire à la qualité des prestations offertes aux fidésiens.

Au lieu de cela, la ligne subventions s’accroît de 2% et va encore être augmentée de 30.000 € en juillet prochain pour une subvention exceptionnelle aux Centres Sociaux Fidésiens soit, du coup, presque 5 % !

Réponse sommaire de Madame Le Maire : « Les fidésiens seront ravis d’apprendre que (…) les Centres Sociaux Fidésiens, l’OFTA et les autres associations ne servent à rien ! Je suis scandalisée d’entendre cela ! » … Cette offuscation à deux sous et cette dénaturation éhontée de mon propos pour ne pas aborder le fond du problème n’est pas digne d’un conseil municipal.

 

 

Petite leçon d'économie (suite … et pas fin)

tirelireLe 5 mai dernier, une lettre de Madame le Maire m’était adressé par voie postale. Sans dénigrer l’importance du courrier, il ne revêtait aucun caractère d’urgence. Toutefois, quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’il avait été affranchi en lettre prioritaire soit 0.76€ au lieu de 0,68 € pour une lettre verte.

Outre le fait que Madame le Maire s’est réservée personnellement la charge de la commission développement durable et que la lettre verte serait naturellement plus « écologique », le gain financier est lui réel.

Vous allez dire, 8 centimes de différence sur une lettre, c’est chipoter ! Déjà qu’à la mairie, des subventions de 16.500 € pour un projet plus que contestable, c’est pas cher alors 8 centimes ! Seulement cela fait 10 % de différence. Or, lors du vote du budget primitif, j’ai regretté que les dépenses de fonctionnement n’aient pas été revues suffisamment à la baisse en partant à la chasse aux dépenses inutiles. Du coup, les dépenses de gestion courante sont en augmentation de 3,45 % au lieu de travailler, comme je l’ai proposé, à les baisser de 10 %. Vous m’avez ricané au nez, arguant mon argumentaire complètement farfelu … et pourtant !

Poste 6261 frais d’affranchissement compte administratif 2014 : 44.577 €. En affranchissant en lettre verte : – 10 % => le poste 6261 aurait affiché 40.120 € soit une économie de 4.500 € sur une seule ligne budgétaire et en modifiant juste le timbrage. Cela semble si simple que mes réflexions semblent les déconcerter.

Je passe le fait que nous habitons le même immeuble et qu’il eut suffit à Madame le Maire de glisser le courrier dans ma boîte en rentrant chez elle … il n’y a pas de petites économies ! Mais au pays de la gabegielang, il faut penser et dépenser en grand …

 

 

Fermeture du bureau de poste de Chavril / de l’opportunité de créer des agences postales communales

posteQuestion écrite à l’attention de Madame le Maire lors du conseil municipal du 26 mars 2015

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les adjoints,

Après les fermetures successives des agences postales de la Gravière en 2005 et la Plaine en 2009, c’est celle de Chavril qui est programmée pour fin 2015. Cette fermeture semble inéluctable malgré le lancement d’une pétition par les habitants de Provinces/Chavril.

Il convient dès lors pour la Municipalité de réfléchir au plus vite à une solution alternative, d’autant que le problème n’est pas nouveau sur la commune et ne fait que s’étendre. Vous en connaissez les enjeux et les attentes.

Vous restez impuissants face à la fermeture des agences postales et ne pouvez que constater l’échec des initiatives qui ont été jusqu’à ce jour portées par les commerçants locaux. Or, vous savez combien les habitants sont attachés à un vrai service public. Aussi, Sainte Foy Bleu Marine s’interroge de savoir si vous avez envisagé par le passé ou si vous envisagez actuellement l’ouverture d’une ou plusieurs agences postales communales ?

Ces agences pourraient être en lieu et place de la MCB sur le site de Provinces/Chavril et l’annexe de la Bibliothèque à la Gravière. Les horaires actuels d’ouverture permettraient d’offrir un réel service aux habitants mais pourraient s’adapter par la suite aux  besoins des fidésiens. Ces points de desserte résoudraient le problème du stationnement et l’engorgement du centre.

Les agences postales communales offrent des services bien plus variés aux habitants que ceux qui peuvent être proposés par un commerçant. Enfin, dans votre souci d’imaginer une nouvelle organisation territoriale interne qui favoriserait la transversalité et la mutualisation des services, le personnel communal existant pourrait prendre en charge ces nouveaux services dans le cadre de la signature d’une convention avec la Poste qui définirait l’indemnité compensatrice mensuelle à la charge de la Poste et au bénéfice de la commune. Le coût financier pour la commune serait dès lors neutre.

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ma question.
Muriel COATIVY
Conseillère municipale Sainte Foy Bleu Marine

Petit exemple de la gabegie de la Métropole …

MCCommuniqué de presse de Muriel COATIVY, conseillère municipale Sainte Foy Bleu Marine

Lors du conseil municipal du 5 février 2015, la municipalité de Sainte-Foy-lès-Lyon a mis au vote une subvention de 16.500 € pour couvrir l’intervention de cinq associations auprès de quelques écoles de la commune pour les sensibiliser et les éduquer aux richesses naturelles de l’Yzeron aval dans le cadre du Projet Nature. Cette subvention est proposée par et à la charge de la Métropole. Notre conseiller communautaire a avoué lui-même que cette initiative auprès des écoles n’a pas reçu un franc succès mais que la Métropole invitait les communes à insister pour que l’initiative prenne dans le temps.

Donc d’une part la dépense publique est somptuaire (la sensibilisation et l’éducation des enfants au respect et à la protection de l’environnement et de la biodiversité sont déjà largement couvertes par le programme de l’éducation nationale) mais cette dépense publique est en plus forcée, la métropole incitant les communes à l’utiliser plus largement.

Eh bien, malgré cela, je fus la seule élue sur les 35 conseillers municipaux à voter contre ce rapport, par décence pour les contribuables de la Métropole à qui on a déjà annoncé une hausse de 5 % de leurs impôts. Le système UMPS et ses partis satellitaires continuent de considérer qu’une dépense publique de 20.000 €, ce n’est rien et, utile ou non, elle revêt nécessairement un caractère social. Alors aux contribuables d’être heureux de se transformer en vaches à lait. Et nos élus UMP/UDI ne sont pas à une contradiction près. Ils se vantent d’avoir voté en Métropole contre la hausse des 5 % de impôts mais font voter en mairie des subventions dont les établissements ne sont même pas demandeurs. Et qui va payer ? Honte à nos élus qui doivent gérer l’argent public en bon père de famille !

Communiqué de CANOL sur le Technicentre SNCF d'Oullins

canolEn Septembre 2009, CANOL attirait votre attention dans son bulletin no 34, sur la grande duperie dont nos élus, toutes Collectivités confondues, s’étaient faits religieusement les apôtres au nom de la sauvegarde de l’emploi et du développement économique de la Région :

TECHNICENTRE SNCF – LE GRAND LYON CONFIRME :
Chaque emploi généré a coûté 1 million d’euros

Suite à l’article sur le sujet paru dans Le Point, faisant état de 102 M€ de subventions publiques pour financer ce technicentre, et à la demande de CANOL, le Grand Lyon nous a communiqué les conventions accordant à la SNCF ces subventions : 54 M€ par le Grand Lyon, 23M€ par la Région, 19M€ par le Département et 6M€ par l’Etat.
Alors que ces conventions prévoyaient la création de 550 emplois , seuls 100 ont été créés, soit 1 million d’euros par emploi.
Aucune indemnité n’est prévue en cas de non respect de la convention.

Et qu’apprend-t-on aujourd’hui dans le N° 416 de Challenges du 15 Janvier 2015 ?

technicentre
Merci Messieurs COLLOMB,  MERCIER  et QUEYRANNE pour le bon usage de nos impôts.

Michel VERGNAUD

 

pour plus d’informations, consultez www.canol.fr et www.canol-TV.fr

En attendant le budget primitif …

camembertJe retiens une phrase du DOB (Débat d’Orientations Budgétaires) du 18 décembre dernier : « Devant l’impossibilité de dégager si rapidement et dans de telles proportions des économies sur le fonctionnement, le rapport anticipe parallèlement une baisse de 30 % des investissements publics« .

L’engagement reste de stabiliser le taux d’épargne brut autour de 8 % en 2017.

Lors de la présentation des orientations du plan de mandat en novembre dernier et dans le DOB, point un mot sur la diminution des dépenses. Au mieux parle t-on de stabilisation des dépenses courantes. La municipalité nous rappelle sans cesse sa dépendance aux dépenses subies, les dépenses structurelles mais pas un mot sur la capacité de levier des dépenses non structurelles pour certaines inutiles en période de crise. De même, il faudra inclure dans cet équilibrage les dépenses nouvelles inhérentes aux grands projets de la mandature (le développement économique, la culture, l’aménagement du territoire). A l’occasion des voeux aux fidésiens, Madame le Maire a esquissé l’annonce d’économies … elles devront être substantielles surtout celles jugées inutiles en période de crise.

Côté investissement, il faudra faire beaucoup avec peu. La Mairie s’octroie une possibilité de recourir à un nouvel emprunt. Mais le projet d’envergure de rénover l’Hôtel de Ville reste un sujet fâcheux qui a fait l’objet en son temps, lors de la précédente mandature, d’un vote qui relevait plus de tractations politico-politiciennes que d’un véritable accord citoyen. Un chantier de cette importance avec la spécificité très fidésienne voire lyonnaise de doubler le devis par deux … pour des causes imprévues !!! … entre le démarrage du chantier et sa livraison mérite un véritable dialogue entre les fidésiens et une remise à plat du projet.

En conclusion, le recours aux emprunts sans augmentation des impôts locaux avec ralentissement des investissements peut sembler une décision sage et suffisante mais le recours aux emprunts est toujours une entrée dans un cercle vicieux et dangereux. Pour augmenter l’épargne brute et maintenir ainsi l’investissement nécessaire, rien ne vaut la diminution des dépenses de fonctionnement avec un audit concret de toutes les dépenses, y compris les dépenses de personnel. Sainte Foy Bleu Marine est donc en attente de signaux forts à l’occasion du budget primitif.

 

Tribune libre Muriel COATIVY – Mosaïque décembre 2014 – Profitons de ces fêtes de Noël pour faire vivre nos commerces de proximité

dec14