Réunion publique jeudi 20 avril 2017 à Rillieux-la-Pape – Avec Marine, un vrai projet pour la France !

Muriel COATIVY et Jean-Marie NICOLAS vous donnent rendez-vous  à Rillieux-La-Pape, jeudi 20 avril dès 19h30, pour une réunion publique sur le projet présidentiel de Marine Le Pen !

Le FN69 dit NON à l’installation d’immigrés clandestins dans le Rhône

tract-anti_migrantsrectotract-anti_migrantsverso

La société française a besoin d’ordre et d’autorité pour retrouver l’apaisement.

cp

Lyon,  le 20 octobre 2016

COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION FRONT NATIONAL DU RHÔNE

La société française a besoin d’ordre et d’autorité pour retrouver l’apaisement.

Muriel Coativy, Secrétaire Départemental Front national Rhône et l’ensemble du bureau départemental soutiennent policiers et gendarmes dans leur mobilisation générale à exprimer fatigue, crainte, exaspération et impuissance.

Cette contestation nationale n’est que la suite logique des importants rassemblements de forces de l’ordre qui ont lieu depuis de nombreux mois partout en France dans l’indifférence générale pour réclamer plus de moyens, plus d’effectifs, plus de droits, plus de soutien, moins de laxisme et moins de suspicion. A Lyon, il suffit de rappeler le peu d’intérêt porté par le gouvernement à la manifestation des policiers du 18 mai 2016 devant la préfecture du Rhône, où seul le Front national était venu affirmer son soutien aux forces de l’ordre.

Le Rhône est à l’image des départements les plus touchés par ce phénomène. Le 12 octobre dernier, deux fonctionnaires de police ont tenté d’être lynchés dans le 8ème arrondissement de Lyon. Le drame a été évité de peu ? « Un coup de bol » pour nos dirigeants. Parce qu’à Lyon, les consignes sont claires : pour éviter les émeutes, les forces de l’ordre ont ordre de ne pas faire de zèle. Combien de policiers et de gendarmes vont encore mourir au nom de la paix sociale mais surtout au prix de la lâcheté de nos dirigeants ?

Au regard de nouveaux drames éminents, nous demandons au Préfet du Rhône, Michel Delpuech, de suspendre les arrêtés préfectoraux interdisant de poursuivre un certain nombre d’incivilités (rodéos notamment), de suspendre les sanctions prises à l’encontre de policiers qui bravent les interdictions de poursuivre certaines types de délinquance et de donner les consignes nécessaires pour que les fonctionnaires de police puissent compter sur le soutien moral et politique de leur hiérarchie.

Nous appelons nos compatriotes à nous rejoindre dans notre combat politique. La banlieue lyonnaise a toujours été le terreau national des émeutes urbaines. Seul le Front national a le courage politique de dire et redire :

Pour retrouver l’apaisement, agissons avec ordre et autorité. Pour stopper le laxisme, votons Marine Le Pen.

Muriel COATIVY invite les maires des communes du Rhône à débaptiser leurs rues "19 mars 1962"

COMMUNIQUÉ de PRESSE

Dimanche 25 Septembre 2016

JOURNEE NATIONALE D’HOMMAGE AUX HARKIS

Muriel Coativy, Secrétaire Départemental du Rhône et l’ensemble de son bureau ont envoyé ce jour un courrier aux maires du Rhône leur demandant de débaptiser, à l’occasion de cette journée nationale du 25 septembre 2016,  les rues « 19 mars 1962 » en hommage aux harkis.

Ce geste symbolique serait l’occasion de reconnaître les sacrifices consentis par les harkis du fait de leur engagement au service de la France mais aussi de dénoncer l’arnaque de la FNACA, sa vision tronquée et déformée de l’histoire de France.

harkis

Muriel COATIVY dit "NON aux migrants" sur le Rhône

regionnonLe 22 septembre dernier, je me joignais à mes 33 collègues élus régionaux Front national de la région Auvergne Rhône-Alpes pour dire NON à l’accueil et à l’implantation des migrants sur notre département et notre région.

regionnon1Je salue les courageuses initiatives de ceux-ci : Isabelle SURPLY, élue de la Loire à Valfleury, Laure PELLETIER élue de la Drôme à Allex, Sophie ROBERT élue de la LOIRE à  Saint-Denis-de-Cabane, Vincent LECAILLON, élu de la Haute-Savoie qui dénonce le double discours de l’exécutif de la région (L.Wauquiez/ E.Fournier maire de Chamonix), nos élus et délégués de circonscription qui s’engagent à s’opposer à l’arrivée de migrants (Yves Crubellier à St-Genis-Laval, Alain Godard à Oullins, Antoine Mellies à Condrieu, Christophe Boudot dans le Beaujolais, Philippe Drobniak dans le Beaujolais Vert, etc …).

Pour retrouver une France apaisée, stoppons l’immigration. Pour stopper l’immigration, sortons de Schengen. Pour sortir de Schengen, votons Marine Le Pen.

Grande campagne d’adhésion sur le Rhône

A l’aube de cette rentrée politique, parce que plus que jamais, seule Marine Le Pen, exception salvatrice dans ce paysage politique moribond, peut nous sortir de cette crise sans précédent. Soutenez-nous, adhérez, rejoignez-nous.

logoadherezcampagneadhesion1

FONDATION POUR « L’ISLAM DE FRANCE » : Le gouvernement offre à Kamel Kabtane le moyen d’organiser l’islamisation de la France !

LogoCP

A Lyon, le mardi 6 septembre 2016

COMMUNIQUÉ de PRESSE de la fédération FN du Rhône

Muriel Coativy, Secrétaire départemental du Rhône et l’ensemble de son bureau départemental s’insurgent contre la nomination de Kamel Kabtane recteur de la Mosquée de Lyon au conseil d’administration de la fondation pour l’islam de France. Cette nomination vient confirmer nos pires craintes sur l’objectif réel de cette fondation, à savoir organiser l’islamisation de notre pays. Kamel Kabtane est un des acteurs les plus zélés de cette volonté d’implanter l’Islam en France afin d’en faire une partie intégrante de la société française au détriment de l’identité  réelle de notre pays.

Cette politique d’islamisation rampante, Kamel Kabtane n’a eu de cesse de l’appliquer à Lyon depuis 20 ans, en œuvrant pour la construction de la Grande Mosquée de Lyon puis à présent en portant le projet d’un Institut « français » de Civilisation Musulmane (IFCM) à Lyon financé sur des fonds publics et étrangers. Il est vrai que pour un pays surendetté et attaché au sacro-saint principe de laïcité, c’était une priorité financière et une obligation morale !

Avec la Fondation pour l’Islam de France, digne successeur du CFCM initié par Nicolas Sarkozy, Kamel Kabtane va pouvoir appliquer sa politique conquérante d’implantation de l’islam sur l’ensemble du territoire national.

La  frénésie de M. Kabtane à vouloir construire et  imposer un utopique  « islam de France » en fait un personnage dangereux. Derrière sa faconde et ses beaux discours rassurants se cache en réalité un habile propagandiste religieux, adepte du double discours condamnant les actes terroristes mais s’accommodant fort bien depuis des années de l’intégrisme qui pullule dans les mosquées lyonnaises salafistes, véritables outils de propagande et filières de recrutement au service de Daesh et dans des officines islamistes comme l’UOIF.

Tout  récemment, il se félicitait de la suspension des arrêtés anti-burkini se faisant ainsi le complice et le défenseur des provocations salafistes. (http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Burkini-Kabtane-salue-une-decision-remarquable-du-Conseil-d-Etat)

Enfin, on s’étonne de ce que cette institution qui œuvre pour diffuser l’islam en France comporte des représentants des ministères de l’Education, de la Culture et de l’Intérieur. C’est donc bien une politique d’islamisation du pays que compte mener le gouvernement socialiste bafouant ainsi ouvertement le principe de la laïcité qu’il défendait pourtant avec acharnement et virulence depuis 200 ans face à l’Eglise catholique !

Pour sa part, le Front National continuera à s’opposer à cette politique d’islamisation sur le département du Rhône, opposée aux valeurs de la République et à l’identité de notre pays. Monsieur Delpuech doit d’urgence prendre des mesures fermes:

  • cessation de la politique d’accueil et d’accompagnement des « migrants » sur le département ;
  • neutralisation immédiate des 250 fichés «S» ;
  • fermeture des mosquées salafistes et interdiction totale et définitive des prières de rue.

Nous demandons, à Mr le Préfet, qu’il nous indique quels sont les moyens mis en place sur le département du Rhône depuis le terrible attentat de Saint-Etienne du Rouvray.

Le FN est le seul mouvement politique capable d’apporter LA solution :

Pour vaincre l’islamisme radical, stoppons l’immigration !

Pour stopper l’immigration, votons Marine Le Pen !

Les habitants du quartier des Vernes à Givors vivent l’enfer

D’année en année, les étés sont difficiles dans le quartier des Vernes à Givors, mais cet été 2016 marque un nouveau tournant. La peur s’installe dans les foyers. Des individus circulent armés et dégainent leur pistolet à la moindre altercation. D’autres n’hésitent pas à tenir des propos racistes pour s’approprier un territoire. « On vit un enfer presque toutes les nuits ». Le tout accentué largement depuis le 1er juin 2015 avec l’extinction de l’éclairage public.

Au-delà des actes de vandalisme largement entrés dans les moeurs (cocktail molotov sur la façade d’une école, incendie de voitures presque toutes les nuits, caillassage des pompiers dans « un environnement plutôt hostile »), c’est aujourd’hui l’autorité même de l’Etat qui est attaquée. A deux reprises, les attaquants s’en sont pris à la mairie annexe de Givors, Place Général de Gaulle, en y mettant le feu. D’abord dans la nuit du 8 au 9 août puis dans la nuit du 18 au 19 août. Face aux dégâts importants, les locaux ont dû être fermés au public.

Fermeture-exceptionnelle-de-l-antenne-Mairie-des-Vernes_slider

Aujourd’hui, Martial PASSI, maire PCF de Givors lance un appel aux secours à Monsieur le Ministre de l’Intérieur en demandant des renforts de police. Courageuse décision ! Après avoir semé le vent durant plus de 20 ans par une politique de la ville laxiste et clientéliste, Martial Passi ne peut plus faire face à la tempête.

rappeur policierFace à une situation de guérilla urbaine, ce n’est pas des pseudo-mesurettes empreintes au monde des Bisounours qui viendront en aide aux habitants. Les Givordins attendent de leur maire, premier magistrat de la commune, visé personnellement par ces attaques, un courage politique à la hauteur du défi. Rétablissement de l’éclairage public, établissement d’un couvre-feu pour les mineurs, missions précises et volontaristes confiées à la police municipale en lui donnant les moyens matériels d’agir efficacement et en toute sécurité, suppression  des subventions aux associations communautaristes de la ville ne respectant pas l’esprit de la République etc … Les mesures ne manquent pas pour que la peur change de camp et que les braqueurs et racailles de tous poils arrêtent de dire qu’il fait bon vivre ensemble à Givors… cela relève juste d’une volonté politique.

Mais Monsieur Passi est peut-être trop occupé en ce moment par ses soucis personnels, visé par une enquête préliminaire pour prise illégale d’intérêts, faux et usages de faux ?  Le sort des Givordins attendra …