"Nous vivons probablement l'époque la moins dangereuse de notre histoire"

Ainsi titrait la rubrique du Progrès “RENCONTRE AVEC” Laurent Mucchielli, sociologue, le 10 décembre 2011. Selon M. Mucchielli, pour lequel le Progrès consacre une demi-page, il existe “un décalage énorme entre le discours sur la violence omniprésente et la réalité telle qu’on peut l’objectiver d’un point de vue scientifique”. Les facteurs explicatifs du sentiment d’insécurité “ne sont pas l’expérience réelle de la victimation”.  Ah ??? Et de conclure “Un tel discours oriente les peurs. C’est devenu une rente politique qui entretient le feu à des fins électoralistes”.

C’est pourquoi le Front national ne peut, sans être accusé de sortir du bois “tels des vampires attirés par le sang” selon une expression de M. Rivet Paturel, journaliste au Progrès, commenter les drames de la société qui se jouent chaque semaine dans les colonnes de la presse.

Ainsi, ce lundi 30 janvier, apprend-on dans la même page de “faits divers” du Progrès ce week-end l’agression de deux hommes sur le pont Maréchal Juin, une “scène qui fait irrésistiblement penser à Orange mécanique pour sa violence sans limite” et le viol d’une jeune fille de 16 ans en pleine après-midi au centre commercial de la Part-Dieu par 3 agresseurs de 15 à 17 ans. Aujourd’hui la violence n’a plus de limites, la vie n’a plus de prix, les agressions n’ont plus de motifs. La douleur se mesure en ITT, la culpabilité en difficulté d’insertion sociale ou en exception de minorité. Et on feuillette la presse dans l’angoisse d’y voir le nom d’un proche, en silence, de peur qu’on nous accuse d’être négatif, pessimiste sinon raciste ou xénophobe. Il nous faut apprendre à souffrir en silence, à mourir en braves petits français même si N. Sarkozy nous a prévenu “mourir, c’est pas facile”.

Parce qu’il ne faut pas écouter le Front national qui surfe sur le sentiment d’insécurité inexpliqué des français, qui annonce + 45% de violences contre les personnes entre 2002 et 2011 et qui propose des solutions jugées irréalisables, non ILS nous l’ont dit, il faut le croire, tout le reste n’est que vue de l’esprit  : “nous vivons probablement l’époque la moins dangereuse de notre histoire” !!!

Agression sans motif du pont Maréchal Juin

Par M.W de La Mulatière

Deux couples se sont fait agresser à Lyon à la sortie d’une boite de nuit par trois individus en voiture. Le chauffeur a roulé sur l’un des hommes. Il est à l’hôpital sous comma artificiel. L’agresseur est connu de la police et a déjà été interpelé 17 fois.

Je pose une question : cela peut arriver à ma fille et mon gendre lors d’une sortie…! Cet individu nie les faits et si aucune preuve n’est amené, il sera libre (!) et fera un bras d’honneur au système judiciaire. Ces gens ne comprennent que le bâton ! Donnez à la police plus de cartes, redonnez à la presse son indépendance, perquisitionnez de façon musclée les cités sensibles (drogue, armes et trafic en tous genres), retirez la nationalité française pour certains : des exemples pour montrer que la France se mérite et pas de sentiments car eux n’en font pas quand ils agressent les gens. J’aime mon pays et je voudrais que mes petits enfants voient la France dans la lumière.

Cordialement,   M.W

Sur le même sujet

31 janvier 2012   « Nous vivons probablement l’époque la moins dangereuse de notre histoire »

Michel Terrot, candidat sur la 12ème

Jeudi 26 janvier 2012, à la salle des fêtes du parc Chabrières d’Oullins, Michel Terrot présentait ses voeux aux habitants de la 12ème circonscription, des sympathisants UMP pour la plupart. Ce discours s’est décliné autour de trois thèmes : Lire la suite

Dissolution du groupuscule Forsane Alizza : info ou intox ?

Ce lundi 23 janvier, Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, a annoncé la dissolution du groupuscule islamiste Forsane Alizza “Les Cavaliers de la fierté”. Il a en effet jugé “insupportable” qu’en France un groupement puisse former “des personnes à la lutte armée”.

Forsane Alizza agit depuis plusieurs années et vous pouvez découvrir leur action via leur site internet mais aussi leurs manifestations notamment à Limoges ou encore par la presse “grâce” à leurs interventions musclées et organisées pour défendre leurs “soeurs” portant le niqab. Cette association appelle tous les musulmans de France et d’Europe à se réveiller. Selon des propos tirés de leur article sur leur site “Laïcité : une religion diabolique” du 18 janvier 2012, les musulmans, à force de se laisser endormir, vont devenir “des laïcs, des démocrates, des républicains, des gens qui appellent au vote, qui brandissent le drapeau raciste tricolore”. Il faut, selon eux, “revenir au Kitab et à la Sounna, c’est la seule solution” (…) “ne plus accepter la moindre restriction de liberté, boycotter leurs impôts et appeler au Tawhid absolu”.

Ce groupement est-il dangereux ? Lire la suite

La police : cible de mire ?

Sainte-Foy-lès-Lyon – CR46

Le 20 janvier dernier, 3 CRS de la 46 étaient en attente de consignes devant le CU de Saint Priest pour une mission LVU. Ils se sont alors fait insulter par un individu, sous les caméras du CU St Priest.  Les CRS, devant cette attitude, ont voulu le contrôler. L’individu a alors quitté les lieux et s’est dissimulé derrière un abri. Il a mis en joue un des policiers et lui a tiré dessus avec une arme de poing. Les CRS ont vu une flamme sortir du canon, ont entendu la détonation et ont juste eu le temps de se mettre à l’abri. Il s’avère après enquête que le tir a été fait à blanc.

On apprend par le Progrès du 24 janvier 2012 qu’une enquête a été ouverte pour retrouver le tireur. La presse ne s’est pas empressée de préciser qu’il s’agit d’un individu apparemment de type maghrébin cheveux mi-longs vêtu d’une doudoune brillante. Selon le même journal, la thèse d’un acte isolé apparaît comme la plus probable et les premières investigations montrent qu’il n’y a aucun mobile. Une belle approche pour annoncer un dossier qui va être classé sans suite. Et pourtant, un tel “fait divers” peut étrangement faire penser à ces byzutages de banlieue où il s’agit pour un jeune, pour faire parti d’une bande, de montrer son “courage” en “humiliant” les forces de l’ordre. Les “jeunes” de banlieue peuvent pendant ce temps filmer la scène et se vanter de voir ces “flics se pisser dessus”  et faire le buzz sur la toile.

N’hésitez pas à relire mon article du 6 décembre 2011 “Vers un Etat de non-droit” dans Point de Vue. Je pointais du doigt l’augmentation des agressions contre les fonctionnaires de police et l’accroissement d’un climat de violence verbale et physique.

Vous pourrez lire la remarque suivante :

“Dans le même temps, que fait le gouvernement pour protéger la police nationale et municipale ?  Elle réduit les effectifs, refuse aux forces de l’ordre la présomption de légitime défense, tergiverse à armer la police municipale, ferme les yeux devant une justice qui se contente souvent d’un simple rappel à la loi (comme s’ils ne la connaissaient pas et malgré le postulat “nul n’est censé ignorer la loi”) et laisse l’image de la police se dégrader de plus en plus aux yeux des jeunes dans leur globalité.”

Aujourd’hui encore un fait divers qu’on va enterrer faute de mettre de vrais mots sur ces nouveaux maux en attendant un vrai drame. Parce qu’il n’est pas difficile d’imaginer qu’un jour, si ce n’est déjà fait,  pour passer l’épreuve ultime d’accession au statut de chef de bande, il faudra tirer à balle réelle.

Galette de lancement de la campagne Présidentielle

CHAUDE AMBIANCE A LA  GALETTE DES ROIS DU RHONE

Samedi 21 janvier après-midi, 150 militants du Front National du Rhône ont répondu à l’appel de Christophe BOUDOT, leur secrétaire départemental et membre du bureau politique du Front National.

Dans un discours d’une trentaine de minutes, le patron de la fédération et également Conseiller Régional est revenu sur les deux crises majeures qui secouent notre pays : une crise économique et sociale de grande ampleur et aussi, une puissante crise de civilisation.

Il a fustigé la gestion catastrophique de Nicolas Sarkozy tant sur le plan de la dette publique, du chômage, que de l’insécurité et de l’immigration et a présenté les propositions de Marine Le Pen et du Front National en la matière.

En conclusion, Christophe Boudot a lancé un vibrant appel aux maires des communes du Rhône pour qu’ils assument leur devoir civique et démocratique de parrainage des candidats.

Les convives ont alors prolongé la discussion autour d’un verre et de galettes, comme il est toujours de tradition et se sont quittés dans l’attente d’un événement majeur déjà dans tous les esprits : la venue de Marine Le Pen  les 7 et 8 Avril prochain à Lyon pour une grande convention présidentielle.

Les députés s'accrochent à leurs privilèges

Le 14 novembre 2011, l’ensemble des députés ont voté contre un amendement défendu par Lionnel Luca (UMP) de réduire de 10 % les indemnités des députés en 2012 permettant ainsi une économie de 5 millions d’euros. “C’est un gadget” a dit un député PS.  5 millions d’euros : un gadget ? Lire la suite

Le Front national solidaire du peuple français

Face à la crise et dans un élan de solidarité nationale, l’ensemble des élus du Front National ont demandé aux Présidents de Régions la réduction de 10% de l’indemnité mensuelle des élus régionaux.

Ainsi, les 17 conseillers régionaux FN et Apparentés de la Région Rhône-Alpes ont déposé un amendement lors de la session du Conseil Régional les 14, 15 et 16 décembre 2011 tendant à réduire de 10 % l’indemnité mensuelle de l’ensemble des conseillers régionaux. Cette réduction aurait ainsi permis une économie de 900.000 € sur le budget 2012, économie affectée, selon l’amendement, au remboursement de la dette.

L’amendement a été rejeté car, malgré le vote du FN et Apparentés et de l’Union des Droites et du Centre (UDC), l’ensemble des groupes de gauche s’y sont opposés : Parti socialiste, Ecologistes et Apparentés (PSEA), Europe Ecologie Les Verts (EELV), Front de Gauche (FdG), Parti Radical de Gauche (PRG).

Ah, ces grands donneurs de leçons de la gauche version XXIème siècle  ! Lorsqu’il s’agit de mettre la main au porte-monnaie … Lire la suite

Et si arrestation rimait avec condamnation ?

 Pierre-BéniteTassin-la-Demi-Lune

Dans le Progrès du 5 janvier 2012, nous apprenons qu’un des patients du CHU Lyon-Sud, un homme de 32 ans originaire de Tassin, s’est subitement énervé “pour une raison inconnue” et a provoqué plus de 3.000 € de dégâts sur le matériel médical et informatique. Au cours de sa garde à vue, il a dit ne se souvenir de rien et est donc convoqué en mars pour une comparution en reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

Encore un fait divers qui fait l’objet d’un article de presse mais dont on risque de ne plus entendre parler et dont on ne saura au final jamais le verdict. Et si, par chance, nous venions à le connaître, encore faudrait-il lire entre les lignes. A l’image de cette affaire de drapeau brisé en deux en 2010 à la préfecture des Alpes Maritimes. Lire la suite

Le "Vivre ensemble" made in France

 

La Mulatière, Francheville, Oullins, Pierre-Bénite, Sainte-Foy-lès-Lyon

Sommes-nous devenus des voisins si exigeants et si intolérants que nous ne supportons plus la vie en société ?

Aurions-nous des idées préconçues de propreté, sécurité et bien-être qui nous empêcheraient de supporter les petits désagréments du voisinage : déchets jonchant les entrées d’immeubles et attirant les rats, tapage nocturne, troubles à l’ordre public, rodéos, incendies de voiture, délinquance, dégradations du cadre de vie et de l’environnement … Les exemples ne manquent pas à travers les communes de notre circonscription soit disant tranquilles. Lire la suite