Nathalie Kosciusko-Morizet découvre personnellement le "sketch" des signatures

Nathalie Kosciusko-Morizet, désireuse d’être candidate à la présidence de l’UMP, doit récolter sous son nom 8.000 signatures d’adhérents d’ici le 18 septembre. L’élection interne aura lieu en novembre.

Nathalie Kosciusko-Morizet a déclaré dimanche qu’il lui manquait encore des signatures : “J’ai encore besoin de parrainages, je mets le turbo, comme on dit, pour les avoir. Hier, j’étais au Touquet, vendredi à Lyon, demain je serai à Boulogne-Billancourt, mardi à Strasbourg”. Elle fait notamment partie des ténors du parti à demander la convocation d’un bureau politique extraordinaire pour « assouplir les règles » permettant de concourir à la présidence de l’UMP.

Nathalie Kosciusko-Morizet avait ironisé en mars dernier sur l’annonce de l’obtention par Marine Le Pen des 500 parrainages nécessaires pour participer à l’élection présidentielle, y voyant une sorte de “sketch” dont il fallait “sortir”. “C’est la plus vieille série de la vie politique française, même à la télé, il n’y en a pas qui durent aussi longtemps”, a déclaré NKM sur BFMTV/RMC. 

L’UMP, grâce notamment à Nathalie Kosciusko-Morizet, relèverait-il le défi ?