Sénatoriales Rhône 2014

senatorialesSénatoriales 2014 Rhône
La liste FN conduite par Christophe BOUDOT réalise un score historique              de 4,91 % (163 voix)

senatorialesSource : http://www.interieur.gouv.fr

Une nouvelle salle de prière de 8.000 m2 à Oullins : info ou intox ?

Oullins Bleu Maine demande des comptes à M. Buffet, sénateur-maire de la commune.

Omosquéeoullins

Réforme des rythmes scolaires – coût pour les familles fidésiennes

tirelireLa réforme des rythmes scolaires et sa mise en place sur la commune ont occupé la majeure partie du dernier conseil municipal de Sainte-Foy-lès-Lyon le 25 septembre dernier. Difficile encore d’en évaluer le coût global pour la commune tant l’impact sur les charges du personnel vont sans doute lourdement peser.

Mais on commence à y voir plus clair pour l’impact sur les familles. La municipalité voit grand et veut offrir le meilleur pour les enfants. Certes. Mais cela a un coût pour les familles et la note est salée. Aussi par délibéré du 25 septembre dernier, le conseil municipal a décidé de minorer la participation des familles à 1 € par jour et par enfant pour la garde périscolaire du matin (au lieu de 1,5 € tarif à ce jour en vigueur pour une garde de 7h30 à 8h20 les jours d’école). Un minima dans la mesure où les familles qui devaient utiliser ce service payaient jusqu’à ce jour sur 4 jours par semaine (72 € par trimestre et par enfant à 1,5 € la garderie du matin) et qu’elles doivent dorénavant tabler sur 5 jours par semaine (60 € par trimestre et par enfant à 1 € la garderie du matin). Ce gain est minoré par l’étude du soir devenue payante (gratuite jusqu’à l’an passé) ; de 0,20 € à 0,50 € la soirée selon le quotient familial soit de 10 € à 24 € par enfant et par trimestre. Pas d’économie en vue donc pour les familles qui doivent en outre rajouter le coût des Temps d’Activités Périscolaires.

Petit tour autour de chez nous. Si on regarde du côté d’Oullins où la garderie du matin et l’étude du soir sont gratuites, à temps de garde équivalents, les rapports du coût par enfant sont de 4 pour les revenus les plus élevés à 8 pour les plus modestes ! Certes les prestations offertes ne sont peut-être pas les mêmes mais nombre de pouvoirs d’achat des ménages sont identiques.

TAPPour retrouver a minima un équilibre et ne pas surtaxer les familles, il conviendrait d’instaurer pour la garderie du matin un quota de 0,20 à 0,50 € fonction du quotient familial au même titre que l’étude du soir. Cela génèrerait une perte à financer pour la mairie d’environ 5 à 10.000 €. Mais cela permettrait sans doute de redynamiser la politique familiale sur la commune qui voit ses classes et ses écoles fermer les unes après les autres.

Quand on sait que la municipalité participe à hauteur de 28.500 € à la Mission Locale Intercommunale du Sud-Ouest Lyonnais pour prendre en charge des jeunes non scolarisés de 16 à 25 ans, elle pourrait aisément faire le choix d’une préférence d’aide aux enfants scolarisés.  Aider la France qui se lève tôt, ne serait-ce pas un message à faire passer à tout à chacun ?

Tous à Paris le dimanche 5 octobre prochain

GPANeuf mois après, La Manif pour Tous revient.  Parce que l’exploitation de la femme est intolérable, parce que l’enfant n’est pas un objet, parce que tous les enfants ont besoin d’un père et d’une mère...

La Manif Pour Tous appelle à manifester

contre la circulaire GPA/Taubira

dimanche 5 octobre à Paris et Bordeaux

Soyons encore nombreux à marquer notre opposition.

Comme pour toutes les autres manifestations, je serai personnellement présente pour témoigner mon opposition à cette réforme sociétale. Je dénonce à nouveau la léthargie de notre municipalité actuelle face à cette grave atteinte aux fondements de la cellule familiale. J’ai été la seule signataire de la Charte de la Manif pour Tous à l’occasion des élections municipales 2014 et conformément à ses engagements électoraux, Sainte Foy Bleu Marine mettra la famille au coeur de son action d’opposition durant tout son mandat. lyoncapitale13.03.14

 

Charia « light »…….

georgesLPar Georges LABOUCHE, ancien conseiller municipal de Sainte-Foy-lès-Lyon

 Suite à l’intervention de Mr Valls le 24 septembre dernier devant la représentation nationale, comment ne pas s’associer au sursaut de patriotisme et d’union sacrée, devant la barbarie perpétrée en Algérie, contre l’un des nôtres. Que d’atrocités ont été commises dans cet ancien département français sur nos pieds noirs et harkis en 1962, pour ne citer que le grand ami de la France, ancien vice président de l’assemblée nationale, le Bachaga Boualem, dont 17 des siens furent assassinés par le F.L.N. Il y eu ensuite le martyr des moines de Tiberi, et aujourd’hui, celui d’Hervé Gourdel. Nous ne sommes plus, hélas, les biens venus en terre d’islam où, comme en Irak, le port de la croix vous condamne à la mort atroce ou la dhimmitude. L’U.N.M.F.(Union Nationale des Musulmans de France) condamne , certes, ces tueries, mais va-t-elle, pour autant envoyer ses fidèles au Moyen-Orient pour combattre le Djiad  aux cotés de nos armées. Non, l’islam modérée n’existe pas, comme l’a affirmé J. Bougrab, ancienne secrétaire d’état à la jeunesse « je ne connais pas d’islamisme modéré, il n’y a pas de charia light». Le grand éditorialiste New Yorkais, C. Caldwell nous met en garde «un jour en Europe, l’Islam sera assez puissant pour que les Européens regrettent d’avoir croisé son chemin». L’athéisme et l’effondrement moral de notre Pays ne sont ils pas la porte ouverte à son islamisation sournoise ?

Petite réflexion du jour

PSScoop : La gauche Oullinoise devient association. Parmi ses 3 actions politiques locales : la lutte contre l’installation du FN sur Oullins !

Quand le PS dit que le FN n’a pas de programme, on voit que le seul programme du PS c’est de lutter contre le FN. Continuez … le mur est droit devant !

Quand la laïcité dessert notre héritage culturel

marianneMoins de six mois après mes prises de fonction en qualité de conseillère municipale de la commune, je suis surprise sinon inquiète de l’usage fait de la notion de la laïcité par le groupe socialiste et apparenté siégeant au sein de l’opposition. Dès ma première intervention, ce groupe d’opposition leva les bras au ciel, horrifié, demandant une intervention de Madame le Maire pour atteinte à la laïcité parce que j’avais osé dire « Si Dieu le veut ». J’ai envie de m’esclaffer « Mon Dieu » ! , mais là aussi, est-ce encore possible ?

Avant l’été, lors d’un autre conseil municipal, ce même groupe se plaignait auprès de la municipalité que l’on puisse donner rendez-vous, sur la place de l’Eglise, à des enfants participant à la commémoration du 8 mai 1945. Oui, imaginez, le lieu, très marqué religieusement, pouvait heurter la liberté de conscience de certains enfants de confession non catholique. Mais je m’interroge. Demander aux parents des écoles publiques de la commune s’ils souhaitent que leur enfant profite d’un menu avec ou sans porc, n’est-ce pas risquer de heurter la liberté de conscience de certaines familles ?

La notion de laïcité ne doit pas être à géométrie variable, servant de cheval de Troie à l’Islam en France. Si la laïcité suppose l’égalité des cultes devant la loi et la neutralité des pouvoirs publics, elle ne doit pas en faire oublier une inégalité culturelle naturelle en faveur de la chrétienté. Nos églises font parties de notre patrimoine architectural et culturel, n’en déplaise au groupe « Sainte-Foy AVENIR ». De même le politiquement correct ne saurait faire disparaître des pans entiers de notre culture linguistique. A défaut, même des expressions comme « je vous en prie » deviendraient une atteinte à la laïcité. La France est de tradition chrétienne et les élus, quoique tenus à la neutralité religieuse, se doivent de faire respecter cette tradition. Sainte Foy Bleu Marine restera vigilante pour que laïcité ne rime pas avec christianophobie.

Retour sur les heures "sombres" de Fidéfamilles

En 2005, je fus co-fondatrice de Fidéfamilles, une association des familles sur Sainte-Foy-lès-Lyon. Mon bébé en quelque sorte que j’ai porté à bout de bras durant sept années avec le plus grand plaisir, mettant, avec mon équipe, toute notre énergie au service des familles.

Mon engagement politique fut dévoilé dès mars 2011 lors de ma candidature aux cantonales sur Oullins. Un adhérent de l’époque avait alors jugé bon d’exiger ma démission, prenant à partie les 140 familles adhérentes de l’époque via un courrier épique. Le flop fut total … 2 familles démissionnaires plus ladite famille désavouée.

Les familles fidésiennes continuèrent à nous soutenir ou profiter des nombreux services de notre association jusqu’en mars 2013 où je confiai la présidence à mon vice-président de l’époque, à la veille des élections municipales, par franchise politique et associative.

Une année plus tard, ayant continué à accorder toute ma confiance à l’équipe en place, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, via un article du Progrès du 16 juillet 2014, la chasse aux sorcières menée contre l’ancienne présidente passée entre les mains du diable :

Extraits : “L’association a reçu de plein fouet une vague entachée d’extrémisme” … mieux “l’engagement politique de sa présidente a progressivement occulté ses motivations altruistes initiales”. Ou encore “Il faut couper toute référence à un passé devenu trouble”. “On va changer de nom, pour éviter toute espèce d’amalgame”.

Le vers était dans le fruit … on a voulu sortir le vers. Mais c’est ce même vers qui a créé l’objet social, l’essence même de cette association, son âme, ses valeurs fondamentales d’entraide entre familles … et oui, cela dérange, c’est antinomique avec toutes les idées reçues sur le Front national mais oui, je vous le dis … pour sauver Fidéfamilles, une seule solution : coupez le fruit !

fidefamilles1fidefamilles2Le Progrès – Edition du 16 juillet 2014

Le double discours de la gauche oullinoise

mariannePar un communiqué du 4 septembre dernier, EELV, la gauche oullinoise, la ligue des droits de l’homme et le parti socialiste oullinois se sont offusqués de la tenue d’un colloque à Oullins, organisé par le S.I.E.L (Souveraineté, Indépendance et Libertés), sur le thème “La laïcité et la République” invitant à un débat Karim OUCHIKH, directeur exécutif du S.I.E..L, Bernard ANTONY, président de l’AGRIF et Pierre CASSEN, fondateur et rédacteur en chef de Riposte laïque.

Motif invoqué : la présence de Bernard ANTONY, “engagé sur le terrain associatif catholique”, “n’apportera qu’une vision erronée du principe de laïcité”. Les signataires, faisant l’amalgame entre le FN et le SIEL, seul organisateur de l’évènement, dénoncent l’atteinte portée par le Front national à la laïcité en poursuivant “nous voulons nous engager collectivement dans une démarche éducative vis-à-vis de ce parti politique/de ses élus, de ses militants et des électrices/électeurs”. Quelle grandeur d’âme ! Quelle énergie !

Mais je ne peux que regretter que cette même énergie n’ait pas été engagée en son temps l’an passé quand votre sénateur/maire François-Noël BUFFET alla par deux fois, à Lyon aux côtés de Manuel VALLS et à Oullins avec ses plus fidèles adjoints rompre le jeune du ramadan avec la communauté musulmane. Je cherche vainement votre communiqué de presse dénonçant l’attitude de votre maire apportant ainsi par son attitude une “vision erronée du principe de laïcité”. Quel dommage de ne pas vous avoir vu alors vous “engager collectivement dans une démarche éducative” vis-à-vis de l’UMP/ “de ses élus, de ses militants et des électrices/électeurs”.

Vous semblez avoir une vision bien étriquée de votre soi-disante “démarche éducative”. Voire même de votre vision de la laïcité ?

Sur le même sujet  : Le double discours de François-Noël BUFFET