Notre député Michel TERROT présente ses voeux 2015 et arrive à se faire huer par son propre électorat !

voeuxterrotLe 28 janvier dernier, à la salle l’Iris de Francheville, M. Terrot présentait pour la 29ème fois ses voeux à une assemblée entièrement conquise à sa cause … une occasion inespérée de refaire le monde sous les vivats de la foule.

Depuis trois ans, le discours est rôdé, entièrement consacré au bilan désastreux de la gauche, comme si tout avait commencé en mars 2012 ! L’insécurité, les insuffisances de la justice, l’explosion du chômage, la hausse des impôts et des prélèvements sociaux, la désindustrialisation de la France, l’immigration, les atteintes à la laïcité, la crise identitaire, l’échec du système éducatif, etc, etc … On liste, on constate, on dénonce, on hue mais aucune référence au passé et aucune proposition pour l’avenir. Ah si : de temps en temps, quelques propositions déjà entendues ici et là comme la déchéance de nationalité pour les terroristes bi-nationaux. Un arrière goût de reviens-y moi.

Comme le résume un militant dans la salle en voix off  “l’UMP a de bonnes idées mais elle ne les applique pas”. On s’en était hélas déjà rendu compte.

M. Terrot a quand même réussi à se faire huer par son propre électorat. A son accoutumée et dépassant ce soir les règles de la politesse et de courtoisie, il a publiquement rabaissé et humilié sa suppléante Isabel Santos Malsch qui avait précédé son intervention par un discours soi disant jugé trop long. Monsieur Terrot aurait-il voté contre toutes les lois tendant à l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives ? Quand bien même, cela l’autoriserait-il à la goujaterie ?

Nouvelles permanences de Ste Foy Patriote

Venez partager un café avec nous en toute simplicité et convivialité salle Laurent Paul (ou son annexe), 14 rue Laurent Paul à Ste-Foy-lès-Lyon,

– samedi 21 février 2015 de 10 h à midi.

et/ou

– samedi 28 mars 2015 de 10h à midi

L’occasion de parler de Sainte-Foy autrement …

SteFoyPatriote

Communiqué de CANOL sur le Technicentre SNCF d'Oullins

canolEn Septembre 2009, CANOL attirait votre attention dans son bulletin no 34, sur la grande duperie dont nos élus, toutes Collectivités confondues, s’étaient faits religieusement les apôtres au nom de la sauvegarde de l’emploi et du développement économique de la Région :

TECHNICENTRE SNCF – LE GRAND LYON CONFIRME :
Chaque emploi généré a coûté 1 million d’euros

Suite à l’article sur le sujet paru dans Le Point, faisant état de 102 M€ de subventions publiques pour financer ce technicentre, et à la demande de CANOL, le Grand Lyon nous a communiqué les conventions accordant à la SNCF ces subventions : 54 M€ par le Grand Lyon, 23M€ par la Région, 19M€ par le Département et 6M€ par l’Etat.
Alors que ces conventions prévoyaient la création de 550 emplois , seuls 100 ont été créés, soit 1 million d’euros par emploi.
Aucune indemnité n’est prévue en cas de non respect de la convention.

Et qu’apprend-t-on aujourd’hui dans le N° 416 de Challenges du 15 Janvier 2015 ?

technicentre
Merci Messieurs COLLOMB,  MERCIER  et QUEYRANNE pour le bon usage de nos impôts.

Michel VERGNAUD

 

pour plus d’informations, consultez www.canol.fr et www.canol-TV.fr

La ville réfléchit à armer sa police municipale

Suite à mon communiqué de presse du 18 janvier dernier., l’édition du Progrès de ce jour, mercredi 21 janvier 2015.
La municipalité et les groupes d’opposition veulent prendre le temps de la réflexion ? A Sainte-Foy-lès-Lyon, on sait ce que cette notion veut dire …

Notons enfin la remarque très instructive de M.Isaac-Sibille : “Une arme, c’est dangereux”  Mais dangereux dans les mains de qui ???? Pendant qu’un débat “sérieux” va s’ouvrir durant plusieurs mois sur la commune, les banlieues elles n’attendront pas pour s’équiper.

Ne soyons pas “policier” un jour, soyons responsables les 365 jours de l’année. Soutien total à nos forces de l’ordre …

police21.01.15

Pour armer notre police municipale en période de Plan Vigipirate

policierarmeUne récente circulaire a enjoint les forces de l’ordre, policiers et gendarmes, de conserver toujours à portée de main leur arme de service chargée, y compris à leur domicile. On peut penser que cette circulaire fait suite au risque d’agressions islamistes qui cibleraient plus directement les forces de l’ordre et surtout leurs familles.

Mais quid des policiers municipaux qui ne relèvent pas de cette circulaire puisqu’ils relèvent du pouvoir de police du maire ?Dans le Rhône, certains maires ont fait le choix d’armer leur police. Mais d’autres, comme Sainte-Foy-lès-Lyon, Oullins, Francheville, Tassin, Pierre-Bénite, Saint-Genis-Laval, Marcy-l’Etoile … ont privilégié les armes non létales types Taser. Je déplore cette décision.

Certes, en temps de paix, le rôle des policiers municipaux n’est pas d’intervenir mais de surveiller et d’informer les autres corps qui eux peuvent intervenir et il est vrai qu’ils ne disposent pas de la même formation que les gendarmes et  agents de la police nationale. Mais, face au risque majeur que courent nos forces de l’ordre aujourd’hui, il est du devoir de chaque mairie de protéger ses policiers municipaux. Ils sont les premiers sur le terrain et les plus exposés. Avant d’être municipaux, ils sont policiers et les délinquants, les terroristes et a fortiori les “déséquilibrés” ne feront pas la différence.

En attendant le budget primitif …

camembertJe retiens une phrase du DOB (Débat d’Orientations Budgétaires) du 18 décembre dernier : “Devant l’impossibilité de dégager si rapidement et dans de telles proportions des économies sur le fonctionnement, le rapport anticipe parallèlement une baisse de 30 % des investissements publics“.

L’engagement reste de stabiliser le taux d’épargne brut autour de 8 % en 2017.

Lors de la présentation des orientations du plan de mandat en novembre dernier et dans le DOB, point un mot sur la diminution des dépenses. Au mieux parle t-on de stabilisation des dépenses courantes. La municipalité nous rappelle sans cesse sa dépendance aux dépenses subies, les dépenses structurelles mais pas un mot sur la capacité de levier des dépenses non structurelles pour certaines inutiles en période de crise. De même, il faudra inclure dans cet équilibrage les dépenses nouvelles inhérentes aux grands projets de la mandature (le développement économique, la culture, l’aménagement du territoire). A l’occasion des voeux aux fidésiens, Madame le Maire a esquissé l’annonce d’économies … elles devront être substantielles surtout celles jugées inutiles en période de crise.

Côté investissement, il faudra faire beaucoup avec peu. La Mairie s’octroie une possibilité de recourir à un nouvel emprunt. Mais le projet d’envergure de rénover l’Hôtel de Ville reste un sujet fâcheux qui a fait l’objet en son temps, lors de la précédente mandature, d’un vote qui relevait plus de tractations politico-politiciennes que d’un véritable accord citoyen. Un chantier de cette importance avec la spécificité très fidésienne voire lyonnaise de doubler le devis par deux … pour des causes imprévues !!! … entre le démarrage du chantier et sa livraison mérite un véritable dialogue entre les fidésiens et une remise à plat du projet.

En conclusion, le recours aux emprunts sans augmentation des impôts locaux avec ralentissement des investissements peut sembler une décision sage et suffisante mais le recours aux emprunts est toujours une entrée dans un cercle vicieux et dangereux. Pour augmenter l’épargne brute et maintenir ainsi l’investissement nécessaire, rien ne vaut la diminution des dépenses de fonctionnement avec un audit concret de toutes les dépenses, y compris les dépenses de personnel. Sainte Foy Bleu Marine est donc en attente de signaux forts à l’occasion du budget primitif.

 

Bonne et patriotique année 2015

MCOATChers habitants de Sainte-Foy-lès-Lyon et de l’ouest lyonnais,

L’année 2015 commence tragiquement. Nous avions craint la crise, le chômage, la perte du pouvoir d’achat, l’insécurité, la perte de nos valeurs sociales et familiales mais nous avions feint de reconnaitre la menace du terrorisme pourtant annoncé de longue date, inéluctable pour un grand nombre d’observateurs politiques eu égard à la politique menée par l’UMP et le PS ces quarante dernières années. Les terroristes islamistes nous ont déclaré la guerre, de l’étranger mais aussi à l’intérieur de nos propres frontières. On nous invite de toute part à rester confiants ; ceci est un épiphénomène mais personne n’est dupe et la morosité qui règne dans ce pays en est la meilleure preuve. On baisse la tête, on parle à voix basse, on dénonce ceux qui ne sont pas Charlie. La France est devenue délétère.

Je voudrais vous adresser mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2015. Santé d’abord, indépendamment de tous les maux qui s’abattent sur notre pays, mais aussi amour et espérance. Car si on accuse souvent le Front national de peindre l’avenir en noir, nombreux s’accorderont à dire que nous n’avons pas besoin de cela. Et si un maître mot règne au sein de notre mouvement politique, c’est bien l’Espérance. Nous croyons en une France plus prospère, plus juste, plus conviviale. Nous croyons que les français ont cette capacité historique à vouloir changer le cours des choses. Le succès de l’ouvrage d’Eric Zemmour “Le suicide français” est révélateur de cette prise de conscience. Alors, oui, au-delà de tous les voeux personnels chers à chacun que je vous adresse à tous, permettez-moi d’émettre le voeu que les fidésiens, les rhodaniens, les français retrouvent enfin l’Espérance de redorer leur France qui va mal et qu’il ne leur appartient qu’à eux d’en décider autrement. Tenez tête, osez dire ce que vous pensez, ne soyez pas juste Charlie un jour, soyez fier d’être Français les 365 jours de cette nouvelle année.

Je vous souhaite une bonne et patriotique année 2015.

Lettre à Madame le Maire

libertéCe vendredi 16 janvier 2015, vous avez présenté vos voeux aux fidésiens à la salle l’Ellypse. Un discours apprécié de tous, une soirée chaleureuse et très réussie. Toutefois je m’interroge.

Lors de l’invitation à tous les fidésiens de témoigner une minute de silence aux victimes du terrorisme ayant frappé notre pays la semaine dernière, vous avez proclamé : “Nous sommes tous Charlie, policiers, juifs, musulmans (…)”. Certes, nous nous retrouvons tous au travers des victimes mortes parce qu’elles défendaient la liberté d’expression, celles mortes parce qu’elles symbolisaient l’autorité de l’Etat et enfin celles mortes parce que, juives, elles représentaient aux yeux des terroristes une religion à abattre. Mais je vous mets au défi de me citer les victimes mortes en raison de leur appartenance à la religion musulmane ? Et quelle place accordez-vous dans cet hommage au salarié qui assurait la maintenance ?

En rajoutant ce petit mot “anodin”, vous êtes tombée dans le panneau du politiquement correct mais, plus grave, vous avez ôté par là-même toute la valeur symbolique de cette union nationale. Si vous aviez juste dit “Je suis français, je suis la liberté”, vous auriez rendu hommage à tous nos morts sans tomber dans les méandres du politiquement correct qui, au final, divise.