Magnifique leçon de propagande sur France 3 Rhône-Alpes « Dimanche en politique » ce 20 novembre 2016

« La France est-elle encore une terre d’accueil ? »  Par Muriel COATIVY

Tel était le thème du « débat » organisé par Olivier Michel dans l’émission de France 3 Rhône-Alpes « Dimanche en politique » ce 20 novembre 2016.

J’étais invitée, en qualité de secrétaire départemental du FN69, pour « débattre » sur ce thème avec M. Kontar, réfugié syrien, ancien professeur d’université.

Ce « débat » a été retranscrit sur FranceTVinfo.fr dès sa diffusion sous le titre :

 » Face au FN, un réfugié tord le cou aux idées reçues sur les migrants « .

Le ton est donné.

fr3migrants

En fait ce « débat » de 13 minutes fut un long monologue pour retracer le « témoignage fort » de ce réfugié de guerre qui a souhaité parler au nom de tous les migrants de France et d’Allemagne (alors que, rappelons-le, seuls 13 % des migrants sont des réfugiés de guerre, plus de 53 % étant des réfugiés économiques – données Médecins du Monde). Un réfugié de guerre qui n’a d’ailleurs pas vraiment eu le couteau sous la gorge puisque, habitant Damas, ville préservée des bombardements, il a surtout voulu fuir le régime politique de Bachar Al Assad, comme nombre d’intellectuels de gauche.
M Kontar dit avoir « laissé toute sa vie » en Syrie mais il a en fait rejoint avec son épouse ses deux fils qui vivaient déjà en France, lui-même ayant déjà vécu auparavant de nombreuses années en France ce qui explique son français impeccable. Ce témoignage « poignant » pourrait donc être perçu comme un simple regroupement familial faisant suite à une dissidence de vue politique avec le régime politique en place.

Je profite donc de cette mise au point pour rappeler tout mon soutien aux syriens et à leurs familles parfois endeuillées qui se battent, physiquement mais aussi politiquement, à l’image de Maria Saadeh, pour le rétablissement de la paix dans leur pays.

En bref, encore une belle leçon de propagande journalistique où l’on oppose sans vergogne et avec beaucoup de soin le gentil réfugié et le méchant Front national, la machine de guerre médiatique et la jeune oie frontiste qui fait sa première télévision. Belle leçon de démocratie.  ON NE LACHE RIEN !

 

Pour revoir l’intégralité de l’émission … débat à partir de 12’40


Dimanche en politique en régions

Soutien aux policiers du commissariat d'Oullins

entete-fn69

COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION FRONT NATIONAL DU RHÔNE

Muriel Coativy, Secrétaire Départemental Front national Rhône,  Alain Godard et Jean-Philippe Molins, élus Oullins Bleu Marine apportent leur soutien aux policiers du commissariat d’Oullins face aux nombreuses attaques dont ils font l’objet depuis plusieurs jours.

Une fois n’est pas coutume, nous donnons ici raison à François-Noël Buffet, sénateur-maire d’Oullins, qui affirme en retour de ces agressions et méfaits qu’il n’y a aucune zone de non-droit sur le quartier de la Saulaie. En effet, la réalité est pire encore. Puisque c’est le droit des trafiquants de stupéfiants qui a supplanté celui de la République Française, sur des territoires qu’ils ont récupérés suite à leur abandon, par lâcheté et clientélisme des élus locaux.

Alors la réaction de nier les faits ou de pointer du doigt le journaliste du Progrès auteur de l’article comme attiseur de clivage (qui a toutefois la délicatesse de parler de « post-adolescents » pour deux délinquants de 18 et 22 ans !)  ne peut pas être la solution. Taire ou minimiser les attaques faites à la 1ère de nos libertés, la sécurité publique ne peut que nous amener à la pire des impasses.

Nous aurions aimé que M. Buffet, sénateur-maire d’Oullins, ait le courage politique de dénoncer les instructions de M. Cazeneuve de faire pression sur les fonctionnaires de police en les menaçant de sanctions pour qu’ils rentrent sagement dans les rangs et qu’il ait le courage politique d’apostropher M. Urvoas, Garde des Sceaux, pour faire pression sur les magistrats en les menaçant de sanctions afin qu’ils fassent une application stricte des lois pénales et cessent ce laxisme judiciaire, source de tous nos maux de société.

Alain Godard et Jean-Philippe Molins sont les seuls élus municipaux d’Oullins à s’insurger contre les décisions prises en comparution immédiate contre Mahfoud Y. Ce « post-ado » de 22 ans, condamné à 8 mois de prison ferme et interdiction de territoire oullinois, sans mandat de dépôt, est interpellé le lendemain de sa condamnation à Oullins pour trafic de stupéfiants et, représenté devant le juges des libertés et de la détention, il ressort à nouveau libre avec une convocation pour le mois de décembre ! Un beau message de confiance et d’espoir pour notre police écoeurée, fatiguée, apeurée.

Seule une volonté forte d’agir pour le retour de l’ordre pourra contrevenir à l’ensauvagement de notre nation, volonté que seul le Front National porte sincèrement. En 2017, je vote Marine le Pen !

Retour en images sur notre présence à la Manif Pour Tous dimanche 16 octobre 2016

Muriel COATIVY, secrétaire départemental du Rhône, Agnès MARION, conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes et présidente du Cercle Fraternité et Tiffany JONCOUR, élue du 9ème arrondissement de Lyon représentaient la fédération Front national du Rhône dans les rangs de La Manif Pour Tous ce jour à Paris pour défendre la famille et la filiation aux côtés de Marion MARECHAL-LE PEN, Louis ALIOT et Gilbert COLLARD.

imag1303imag1299En sa qualité de présidente du Cercle Fraternité, Agnès MARION intervenait sur la place de la Concorde pour dénoncer la loi Taubira qui détruit la famille et par ricochet la Nation et en demander son abrogation.

marionLes élus régionaux Auvergne Rhône-Alpes étaient également bien représentés grâce à la présence, outre de Muriel COATIVY, élue Métropole de Lyon et Agnès MARION, élue Rhône, de Marie de KERVEREGUIN, élue Isère et Stanislas CHAVELET élu et Secrétaire Départemental Puy de Dôme.

imag1304

 Robert Ménard, maire de Béziers, est par ailleurs venu nous saluer quelques instants dans notre cortège.
imag1311
 Le FN s’est alors exprimé pour la première fois dans une Manif pour Tous grâce à Marion Maréchal-Le Pen plaçant la famille au coeur de l’identité française. Quatre ans plus tard, notre parole a été enfin entendue. Marine Le Pen l’a elle-même réaffirmé le jour même sur les plateaux de BFM TV. Elle s’est dite en faveur de « réécrire, supprimer, remplacer (le mariage homo) par une forme d’union civile » en soutenant  un Pacs amélioré.
mariondiscours

Le FN69 dit NON à l’installation d’immigrés clandestins dans le Rhône

tract-anti_migrantsrectotract-anti_migrantsverso

La société française a besoin d’ordre et d’autorité pour retrouver l’apaisement.

cp

Lyon,  le 20 octobre 2016

COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION FRONT NATIONAL DU RHÔNE

La société française a besoin d’ordre et d’autorité pour retrouver l’apaisement.

Muriel Coativy, Secrétaire Départemental Front national Rhône et l’ensemble du bureau départemental soutiennent policiers et gendarmes dans leur mobilisation générale à exprimer fatigue, crainte, exaspération et impuissance.

Cette contestation nationale n’est que la suite logique des importants rassemblements de forces de l’ordre qui ont lieu depuis de nombreux mois partout en France dans l’indifférence générale pour réclamer plus de moyens, plus d’effectifs, plus de droits, plus de soutien, moins de laxisme et moins de suspicion. A Lyon, il suffit de rappeler le peu d’intérêt porté par le gouvernement à la manifestation des policiers du 18 mai 2016 devant la préfecture du Rhône, où seul le Front national était venu affirmer son soutien aux forces de l’ordre.

Le Rhône est à l’image des départements les plus touchés par ce phénomène. Le 12 octobre dernier, deux fonctionnaires de police ont tenté d’être lynchés dans le 8ème arrondissement de Lyon. Le drame a été évité de peu ? « Un coup de bol » pour nos dirigeants. Parce qu’à Lyon, les consignes sont claires : pour éviter les émeutes, les forces de l’ordre ont ordre de ne pas faire de zèle. Combien de policiers et de gendarmes vont encore mourir au nom de la paix sociale mais surtout au prix de la lâcheté de nos dirigeants ?

Au regard de nouveaux drames éminents, nous demandons au Préfet du Rhône, Michel Delpuech, de suspendre les arrêtés préfectoraux interdisant de poursuivre un certain nombre d’incivilités (rodéos notamment), de suspendre les sanctions prises à l’encontre de policiers qui bravent les interdictions de poursuivre certaines types de délinquance et de donner les consignes nécessaires pour que les fonctionnaires de police puissent compter sur le soutien moral et politique de leur hiérarchie.

Nous appelons nos compatriotes à nous rejoindre dans notre combat politique. La banlieue lyonnaise a toujours été le terreau national des émeutes urbaines. Seul le Front national a le courage politique de dire et redire :

Pour retrouver l’apaisement, agissons avec ordre et autorité. Pour stopper le laxisme, votons Marine Le Pen.

Pourquoi je serai présente le 16 octobre prochain à la Manif pour Tous ?

dsc_1269« On ne lâche rien ». Tel était le slogan, dès l’origine, de la Manif pour tous.

Dimanche 13 janvier 2013, je faisais partie de ces milliers de français descendus dans la rue pour défendre la famille et la filiation. Tous convergeaient de toute part, pacifiques mais déterminés, pour rappeler combien la famille devait rester la cellule de base de la société. Certains au nom de la Loi Naturelle, d’autres selon les principes même des lois de la nature. Tous avaient cette hantise de voir l’homme se transformer en apprenti-sorcier soit pour des intérêts financiers alléchants, soit au nom de préceptes idéologiques socialisants.  Nous y avons cru. Les Français étaient dans la rue.

Les manifestations se sont alors succédé et nous avons déchanté. Ce mouvement, à l’origine apolitique et aconfessionnel, a très vite pactisé avec l’UMP, snobant les militants frontistes et refusant toute tribune aux élus Bleu Marine.

Mais, s’il y a bien un élément qui caractérise un militant frontiste, c’est qu’il ne lâche rien.

Alors, oui, la Manif pour tous s’est politisée. Alors oui, Sens Commun s’est greffé sur le mouvement. Alors oui, les élus FN seront encore ignorés, méprisés, bousculés. Alors oui, la majorité des français présents le 13 janvier 2013 resteront, 3 ans 1/2 plus tard, au chaud, chez eux, parce que fatalistes et résignés, ils sont aujourd’hui plus inquiets des prochains attentats terroristes ou arrivées de « migrants » dans leur village que du sort des mères porteuses et des enfants à naître à l’autre bout du monde. Nous ne pouvons pas leur en vouloir. Les Français sont manipulés.

Dimanche 16 octobre 2016, je serai là. Parce que, malgré la politisation du mouvement, malgré la désillusion de l’engagement populaire, malgré le fatalisme qui accompagne notre changement de société, ce combat est plus sociétal que politique. Messieurs Fillon, Maritton, Poisson vous mentent, en vous assénant des « Dormez tranquilles, on s’occupe de tout ». Parce que cela irait à l’encontre de leurs desseins européistes et mondialistes.

Dimanche 16 octobre 2016, ils se garderont tous de vous dire que seul le Front national a la possibilité politique de protéger l’enfant, le parent, la famille. Parce que seul le Front national a la volonté politique de retrouver sa souveraineté face à cette Europe de Bruxelles de plus en plus fédéraliste et face à cette CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme)  qui nous impose ses diktats sociétaux. Parce que seul le Front national a la volonté politique de s’opposer à la mondialisation qui, par les marchés lucratifs qu’elle engendre, emporte tout sur son passage jusqu’à l’éthique elle-même.

« Louer son ventre pour faire un enfant ou lever ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? » Pierre Bergé – 2012. Peut-on vraiment se résigner à une telle affirmation ?

Dimanche 16 octobre 2016, je serai présente à la Manif pour Tous pour m’insurger contre cette décadence sournoise de notre société, cette perte programmée de notre identité et de nos valeurs fondamentales, cette manipulation voulue des français. Et, parce qu’on ne lâche rien, j’espère un jour pouvoir m’écrier «Veni, vidi, vici». #AuNomDuPeuple.

Muriel COATIVY invite les maires des communes du Rhône à débaptiser leurs rues "19 mars 1962"

COMMUNIQUÉ de PRESSE

Dimanche 25 Septembre 2016

JOURNEE NATIONALE D’HOMMAGE AUX HARKIS

Muriel Coativy, Secrétaire Départemental du Rhône et l’ensemble de son bureau ont envoyé ce jour un courrier aux maires du Rhône leur demandant de débaptiser, à l’occasion de cette journée nationale du 25 septembre 2016,  les rues « 19 mars 1962 » en hommage aux harkis.

Ce geste symbolique serait l’occasion de reconnaître les sacrifices consentis par les harkis du fait de leur engagement au service de la France mais aussi de dénoncer l’arnaque de la FNACA, sa vision tronquée et déformée de l’histoire de France.

harkis

Muriel COATIVY dit "NON aux migrants" sur le Rhône

regionnonLe 22 septembre dernier, je me joignais à mes 33 collègues élus régionaux Front national de la région Auvergne Rhône-Alpes pour dire NON à l’accueil et à l’implantation des migrants sur notre département et notre région.

regionnon1Je salue les courageuses initiatives de ceux-ci : Isabelle SURPLY, élue de la Loire à Valfleury, Laure PELLETIER élue de la Drôme à Allex, Sophie ROBERT élue de la LOIRE à  Saint-Denis-de-Cabane, Vincent LECAILLON, élu de la Haute-Savoie qui dénonce le double discours de l’exécutif de la région (L.Wauquiez/ E.Fournier maire de Chamonix), nos élus et délégués de circonscription qui s’engagent à s’opposer à l’arrivée de migrants (Yves Crubellier à St-Genis-Laval, Alain Godard à Oullins, Antoine Mellies à Condrieu, Christophe Boudot dans le Beaujolais, Philippe Drobniak dans le Beaujolais Vert, etc …).

Pour retrouver une France apaisée, stoppons l’immigration. Pour stopper l’immigration, sortons de Schengen. Pour sortir de Schengen, votons Marine Le Pen.

Après les portiques, l’autoroute A45 a du plomb dans l’aile !

Communiqué de Sophie Robert, Muriel Coativy et Alain Breuil – 8 septembre 2016

Logo IsabelleLe financement de l’A45 va coûter, au minimum, 790 millions payé par le contribuable. Vinci exploitant l’infrastructure, recevant le bénéfice des péages et bénéficiant en plus d’une clause de déchéance qui permettra, si la rentabilité du projet n’est pas atteinte, d’appeler encore une fois le contribuable à la rescousse. Encore tout « bénéf » pour Vinci. Sachant que l’ensemble des travaux confiés à ces grands groupes de constructions (opéra, aéroport, musée de la confluence…) ont vu le prix multipliés par 3 ou 4 !

Le nouveau pont sur le Rhône, absolument nécessaire pour l’A45, n’est ni chiffré, ni intégré à la concession, qui va payer ?

Rien n’est fait pour faciliter l’accès de l’A45 à la ville de Lyon et la métropole. A contraire Gérard Collomb va déclasser l’A6 et l’A7 en boulevard urbain. Sans aucun accord pour l’instant, entre la région et la métropole. L’A45 ne va pas régler les bouchons de l’ensemble de la métropole lyonnaise. Elle va au contraire les augmenter en rajoutant des voitures aux usagers actuels du TER.

Les pertes agricoles générées par la perte de 500 hectares n’ont pas été estimées mais elles l’ont été en 1935 avec le projet d’Autostrade Lyon-St Etienne !

Le projet s’assoit sur le Grenelle de l’environnement de 2007, qui avait l’engagement de ne pas doubler les autoroutes existantes.

Aucune étude n’a été entreprise avec la SNCF pour augmenter la capacité de la ligne actuelle (train à deux étages, allongement des quais pour avoir des trains plus longs, amélioration du cadencement par augmentation de la puissance électrique délivrée).

Alors deux questions se posent ?

Monsieur Wauquiez veut-il transformer Saint-Etienne en banlieue de Lyon, et la transformer en banlieue dortoir ?

Les conditions très généreuses d’octroi de la concession à Vinci peuvent-elles expliquer les revirements soudains de certains élus ?

FONDATION POUR « L’ISLAM DE FRANCE » : Le gouvernement offre à Kamel Kabtane le moyen d’organiser l’islamisation de la France !

LogoCP

A Lyon, le mardi 6 septembre 2016

COMMUNIQUÉ de PRESSE de la fédération FN du Rhône

Muriel Coativy, Secrétaire départemental du Rhône et l’ensemble de son bureau départemental s’insurgent contre la nomination de Kamel Kabtane recteur de la Mosquée de Lyon au conseil d’administration de la fondation pour l’islam de France. Cette nomination vient confirmer nos pires craintes sur l’objectif réel de cette fondation, à savoir organiser l’islamisation de notre pays. Kamel Kabtane est un des acteurs les plus zélés de cette volonté d’implanter l’Islam en France afin d’en faire une partie intégrante de la société française au détriment de l’identité  réelle de notre pays.

Cette politique d’islamisation rampante, Kamel Kabtane n’a eu de cesse de l’appliquer à Lyon depuis 20 ans, en œuvrant pour la construction de la Grande Mosquée de Lyon puis à présent en portant le projet d’un Institut « français » de Civilisation Musulmane (IFCM) à Lyon financé sur des fonds publics et étrangers. Il est vrai que pour un pays surendetté et attaché au sacro-saint principe de laïcité, c’était une priorité financière et une obligation morale !

Avec la Fondation pour l’Islam de France, digne successeur du CFCM initié par Nicolas Sarkozy, Kamel Kabtane va pouvoir appliquer sa politique conquérante d’implantation de l’islam sur l’ensemble du territoire national.

La  frénésie de M. Kabtane à vouloir construire et  imposer un utopique  « islam de France » en fait un personnage dangereux. Derrière sa faconde et ses beaux discours rassurants se cache en réalité un habile propagandiste religieux, adepte du double discours condamnant les actes terroristes mais s’accommodant fort bien depuis des années de l’intégrisme qui pullule dans les mosquées lyonnaises salafistes, véritables outils de propagande et filières de recrutement au service de Daesh et dans des officines islamistes comme l’UOIF.

Tout  récemment, il se félicitait de la suspension des arrêtés anti-burkini se faisant ainsi le complice et le défenseur des provocations salafistes. (http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Burkini-Kabtane-salue-une-decision-remarquable-du-Conseil-d-Etat)

Enfin, on s’étonne de ce que cette institution qui œuvre pour diffuser l’islam en France comporte des représentants des ministères de l’Education, de la Culture et de l’Intérieur. C’est donc bien une politique d’islamisation du pays que compte mener le gouvernement socialiste bafouant ainsi ouvertement le principe de la laïcité qu’il défendait pourtant avec acharnement et virulence depuis 200 ans face à l’Eglise catholique !

Pour sa part, le Front National continuera à s’opposer à cette politique d’islamisation sur le département du Rhône, opposée aux valeurs de la République et à l’identité de notre pays. Monsieur Delpuech doit d’urgence prendre des mesures fermes:

  • cessation de la politique d’accueil et d’accompagnement des « migrants » sur le département ;
  • neutralisation immédiate des 250 fichés «S» ;
  • fermeture des mosquées salafistes et interdiction totale et définitive des prières de rue.

Nous demandons, à Mr le Préfet, qu’il nous indique quels sont les moyens mis en place sur le département du Rhône depuis le terrible attentat de Saint-Etienne du Rouvray.

Le FN est le seul mouvement politique capable d’apporter LA solution :

Pour vaincre l’islamisme radical, stoppons l’immigration !

Pour stopper l’immigration, votons Marine Le Pen !