Muriel Coativy contre la diabolisation des automobilistes

Explication de vote de Muriel Coativy – 15 décembre 2016

Réagissant à un vœu de l’UDI sur la qualité de l’air, Muriel Coativy s’est exprimée en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes du 15 décembre 2016 contre la diabolisation des automobilistes :

Retour en images sur notre présence à la Manif Pour Tous dimanche 16 octobre 2016

Muriel COATIVY, secrétaire départemental du Rhône, Agnès MARION, conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes et présidente du Cercle Fraternité et Tiffany JONCOUR, élue du 9ème arrondissement de Lyon représentaient la fédération Front national du Rhône dans les rangs de La Manif Pour Tous ce jour à Paris pour défendre la famille et la filiation aux côtés de Marion MARECHAL-LE PEN, Louis ALIOT et Gilbert COLLARD.

imag1303imag1299En sa qualité de présidente du Cercle Fraternité, Agnès MARION intervenait sur la place de la Concorde pour dénoncer la loi Taubira qui détruit la famille et par ricochet la Nation et en demander son abrogation.

marionLes élus régionaux Auvergne Rhône-Alpes étaient également bien représentés grâce à la présence, outre de Muriel COATIVY, élue Métropole de Lyon et Agnès MARION, élue Rhône, de Marie de KERVEREGUIN, élue Isère et Stanislas CHAVELET élu et Secrétaire Départemental Puy de Dôme.

imag1304

 Robert Ménard, maire de Béziers, est par ailleurs venu nous saluer quelques instants dans notre cortège.
imag1311
 Le FN s’est alors exprimé pour la première fois dans une Manif pour Tous grâce à Marion Maréchal-Le Pen plaçant la famille au coeur de l’identité française. Quatre ans plus tard, notre parole a été enfin entendue. Marine Le Pen l’a elle-même réaffirmé le jour même sur les plateaux de BFM TV. Elle s’est dite en faveur de « réécrire, supprimer, remplacer (le mariage homo) par une forme d’union civile » en soutenant  un Pacs amélioré.
mariondiscours

Après les portiques, l’autoroute A45 a du plomb dans l’aile !

Communiqué de Sophie Robert, Muriel Coativy et Alain Breuil – 8 septembre 2016

Logo IsabelleLe financement de l’A45 va coûter, au minimum, 790 millions payé par le contribuable. Vinci exploitant l’infrastructure, recevant le bénéfice des péages et bénéficiant en plus d’une clause de déchéance qui permettra, si la rentabilité du projet n’est pas atteinte, d’appeler encore une fois le contribuable à la rescousse. Encore tout « bénéf » pour Vinci. Sachant que l’ensemble des travaux confiés à ces grands groupes de constructions (opéra, aéroport, musée de la confluence…) ont vu le prix multipliés par 3 ou 4 !

Le nouveau pont sur le Rhône, absolument nécessaire pour l’A45, n’est ni chiffré, ni intégré à la concession, qui va payer ?

Rien n’est fait pour faciliter l’accès de l’A45 à la ville de Lyon et la métropole. A contraire Gérard Collomb va déclasser l’A6 et l’A7 en boulevard urbain. Sans aucun accord pour l’instant, entre la région et la métropole. L’A45 ne va pas régler les bouchons de l’ensemble de la métropole lyonnaise. Elle va au contraire les augmenter en rajoutant des voitures aux usagers actuels du TER.

Les pertes agricoles générées par la perte de 500 hectares n’ont pas été estimées mais elles l’ont été en 1935 avec le projet d’Autostrade Lyon-St Etienne !

Le projet s’assoit sur le Grenelle de l’environnement de 2007, qui avait l’engagement de ne pas doubler les autoroutes existantes.

Aucune étude n’a été entreprise avec la SNCF pour augmenter la capacité de la ligne actuelle (train à deux étages, allongement des quais pour avoir des trains plus longs, amélioration du cadencement par augmentation de la puissance électrique délivrée).

Alors deux questions se posent ?

Monsieur Wauquiez veut-il transformer Saint-Etienne en banlieue de Lyon, et la transformer en banlieue dortoir ?

Les conditions très généreuses d’octroi de la concession à Vinci peuvent-elles expliquer les revirements soudains de certains élus ?

Élaboration du plan régional de prévention et de gestion des déchets

Explication de vote par Muriel Coativy – 23 juin 2016

Rapport n° 560

En Assemblée plénière, Muriel Coativy s’est prononcée sur l’élaboration par la Région du plan régional de prévention et de gestion des déchets :


Muriel Coativy (FN) sur la gestion régionale… par FNRhoneAlpes

Les élus régionaux investissent l’hôtel de région de Clermont-Ferrand

Le nouvel hôtel de région à Clermont-Ferrand, inauguré le 21 juin 2014, aura accueilli moins d’une dizaine de séances plénières du fait de la nouvelle carte territoriale imposant à l’Auvergne de fusionner avec Rhône-Alpes au 1er janvier 2016.
Le bâtiment aura toutefois coûté plus de 80 millions d’euros. Et cela se voit !!!  Bois, larges couloirs, verrière (on se croirait dans un décor de Jurassic Park) etc … Mais la salle de conseil ne pourra pas accueillir tous les élus régionaux et devra donc se contenter de faire siéger les membres de la commission permanente, pour donner un peu de vie au bâtiment. Un semblant de vie qui coûtera cher en frais généraux de déplacement !
Un grand merci aux agents régionaux qui nous ont réservé un accueil chaleureux.
13240667_1039965339427872_3883065827132880958_n13254473_1039965029427903_2220696347784043684_n13315283_1039964952761244_4370967350823959886_n13238932_1039964912761248_5486227857780085309_n13315560_1159993824031002_7034477867631563184_n13315713_1039964749427931_8990746610477902324_n 13237831_1039964882761251_8408644111362788173_n13267700_1039964669427939_4884335508447232530_nIMAG0408 13266122_1039965276094545_327110717041954309_n13265928_1039965306094542_671219780575181635_n 13315362_1039965246094548_4009140931811711336_n

Muriel COATIVY, seule élue présente, en soutien à la manifestation à Lyon des policiers en colère

Source : http://rhonealpesinfo.fr/

Banderoles déployées devant la préfecture du Rhône par le syndicat Alliance Police Nationale et le Syndicat National des Policiers Municipaux

Ce sont près de 300 personnes qui se sont rassemblées, policiers et citoyens, devant la Préfecture du Rhône le 18/05/2016 à 12h30, pour manifester contre la « haine anti-flics ».

La manifestation nationale initiée par le syndicat Alliance-Police-Nationale, majoritaire chez les gradés et gardiens de la paix, afin de protester contre la « haine anti-flics », a réuni devant la Préfecture du Rhône plusieurs centaines de personnes, en majorité des fonctionnaires de la police nationale, mais aussi des policiers municipaux ainsi que de simples citoyens.

La manifestation des policiers a fait l’unanimité chez les syndicats de la Police Nationale qui s’y sont ralliés (UNSA-Police, UNITE SGP FO, FRANCE POLICE) à l’exception notoire du syndicat CGT Police, grand absent, ce qui peut se comprendre eu égard à la provocation liée aux affiches appelant à résister contre les « violences policières » et « le bruite des bottes » publiées par la CGT, et ayant fait l’objet de vives polémiques.

La participation du Syndicat National des Policiers Municipaux est à souligner en ce qu’elle démontre une solidarité avec les fonctionnaires de la police nationale, ces fonctionnaires territoriaux étant également pris pour cible par une catégorie de population fermement décidée à en découdre avec les forces de l’ordre.

Pierre THOLLY, le secrétaire zonal du syndicat Alliance Police Nationale, a pris la parole en premier, fustigeant de manière radicale les violences perpétrées à l’encontre des force de l’ordre ces derniers mois, précisant que 300 fonctionnaires de police avaient été dernièrement blessés en service, et se faisant le porte parole de l’exaspération des policiers.

Florence ESSERTEL, déléguée du syndicat UNSA Police, a été la deuxième à prendre la parole, afin de lancer un mot d’ordre clair et précis : « stop à la haine envers les policiers ».

Le syndicat UNSA Police est le deuxième syndicat dans le corps d’encadrement et d’application de la police nationale (gradés et gardiens de la paix). Il s’est rallié à l’appel à la manifestation nationale des fonctionnaires de police.

Le syndicat UNITE POLICE SGP – FO a également répondu à l’appel à manifester, et son secrétaire régional en la personne de Pascal AVIVAR a pris la parole en dernier afin de dénoncer les violences perpétrées contre les fonctionnaires de police.

Le syndicat FRANCE POLICE était également représenté par Damien MONCHAU (délégué CRS) et Michel BIGUET (délégué Sécurité Publique).

A noter enfin l’absence très remarquée des personnalités politiques de tout bord, à l’exception de Muriel Coativy, conseillère régionale et conseillère municipale FN/RBM, secrétaire départementale du Front National.

Muriel COATIVY, Secrétaire Départementale du Front National, conseillère Régionale et conseillère municipale, seule personnalité politique présente sur les lieux
Muriel COATIVY, Secrétaire Départementale du Front National, conseillère Régionale et conseillère municipale, seule personnalité politique présente sur les lieux

Les manifestants ont ensuite entonné la Marseillaise, à l’unisson, et se sont dispersés progressivement dans le calme, aucun incident n’ayant perturbé cette manifestation contrairement à ce qui s’est produit à Paris.

Pour mémoire, les fonctionnaires de police n’ont pas le droit de grève. Par conséquent, seuls ceux qui étaient à même de venir sur leur temps de repos (difficile à obtenir) étaient présents.

Sébastien JALLAMION

Vos élus FN au travail à la région

Les élus régionaux du groupe FN, présidé par Christophe BOUDOT, se sont retrouvés ces 19 et 20 mai à la région Auvergne Rhône-Alpes (Confluence – Lyon) au sein des commissions en vue de préparer la commission permanente qui se tiendra le jeudi 26 mai prochain dans les locaux régionaux de Clermont-Ferrand.

Notre groupe Front National fait preuve d’une vigilance accrue dans les commissions thématiques du Conseil régional, pour servir et défendre les intérêts des Auvergnats et des Rhônalpins !

groupeAURA

Nous vous rappelons les commissions de vos élus Rhône

Jean-Pierre BARBIER : Agriculture, ruralité, viticulture, alimentation et forêt / relations internationales et accords agricoles / sécurité / formation continue et apprentissage.

Agnès MARION : Affaires culturelles *  / action sociale, politique de la ville et logement */ enseignement supérieur et recherche / santé, famille, politique en faveur des personnes handicapées.

Et de vos élus Métropole de Lyon

Christophe BOUDOT – président de groupe : Finances et administration générale / sécurité */ agriculture, ruralité, viticulture, alimentation et forêt *.

Muriel COATIVY : Environnement, développement durable, énergie * / montagne * / formation continue et apprentissage / sécurité.

Pierre DELACROIX : santé, famille, politique en faveur des personnes handicapées  / enseignement supérieur et recherche / action sociale, politique de la ville et logement / transports, aménagements du territoire et infrastructures.

Sandrine LIGOUT : Vie associative, jeunesse et sport / formation initiale et lycées / affaires culturelles / montagne.

  • * Rapporteur à la commission permanente

Vos élus présents à la cérémonie de commémoration du génocide des Arméniens.

Ce dimanche 24 avril 2016, la cérémonie de commémoration du génocide des Arméniens se déroulait Place Antonin Poncet à Lyon et marquait le 10ème anniversaire du Mémorial lyonnais composé de 36 colonnes en béton aujourd’hui bien connu de tous les lyonnais.

Les élus FN de la région Auvergne Rhône-Alpes et les élus municipaux du Rhône étaient présents pour rendre hommage aux 1.500.000 victimes de ce génocide de 1915. Ils ont notamment pu partager le discours poignant du représentant CCAF Centre mais sont restés plus sceptiques sur les propos tenus par Monsieur Gérard COLLOMB. et Madame Florence VERNEY-CARRON , déléguée à la culture et au patrimoine à la région Auvergne Rhône-Alpes et représentant Monsieur WAUQUIEZ (excusé).
Seuls les élus FN ont toujours été fermement opposés à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne à la différence du discours flou de l’UMPS européiste.
http://www.francetvinfo.fr/…/vers-une-adhesion-de-la-turqui…

erdogan

1

IMAG0227

IMG_1404

 

Déchets et économie circulaire

Explication de vote de Muriel Coativy – 14 avril 2016

Rapport n° 375

14 avril 2016 : la frontiste Muriel Coativy s’est prononcée en Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes sur les déchets et l’économie circulaire :


M. Coativy (FN) sur les déchets et l’économie… par FNRhoneAlpes

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Concernant ce PRPGD, il ne s’agit pas ici de revenir sur l’opportunité de la loi NOTRe qui organise un transfert de compétence aux régions de l’ensemble des déchets. Vous connaissez notre position sur ce point cette loi c’est la vôtre, pas la Notre.

Toutefois, dans l’élaboration de ce PRPGD où un plan d’action d’économie circulaire doit y être intégré, on ne peut que regretter que les solutions de prévention et de valorisation ne fassent pas la part plus belle à la lutte à l’obsolescence programmée. Gérer les déchets ménagers et industriels en aval est une chose, mais travailler en amont pour réduire la fréquence même des déchets est encore plus primordial. Il faut lutter contre la jetabilité des produits et leur continuel remplacement, sans réparation possible ou rentable.

Cette société de consommation, tournée sur la rentabilité du court terme, qui met à l’honneur la relativité voire l’interchangeabilité des choses et des valeurs, ne permet pas de la vraie croissance économique dans un souci de développement durable.

Notre groupe Front national votera donc pour ce rapport mais sera attentif à l’avenir dans l’application de ce plan à la lutte à la source de l’obsolescence programmée de notre société de consommation.